Sommaire
Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.

Rss
pour y être
Afrique et Moyen-Orient
19/02/2011 - 01:09

Tunisie: une marche samedi pour la laïcité et la liberté

Un collectif de jeunes Tunisiens organise samedi 19 février 2011, Avenue Habib Bourguiba de 13h à 16h, une marche pour la laïcité et la liberté, indiquant que "La laïcité est la séparation dans l'Etat de la société civile et de la société religieuse. La laïcité est le seul moyen de garantir toutes les croyances et pratiques religieuses." Ils tiennent d'autre part à rappeler: "nous n'avons rien contre la religion et la pratique de celle-ci, mais contre les personnes qui utilisent la religion pour priver autrui de liberté et imposer leur point de vue sans respecter celui des autres."



Tunisie: une marche samedi pour la laïcité et la liberté
Cette marche "contre l'extrémisme religieux qui présente un danger et une menace pour la vie des personnes", est organisée à la suite d'incidents antisémites. La semaine dernière, la communauté juive de Tunisie avait, en effet, exprimé son inquiétude après des incidents antisémites devant la grande synagogue de Tunis devant laquelle des manifestants avaient scandé des slogans antisémites.

D'autres événements sont survenus vendredi de nature à justifier l'initiative de ce collectif de jeunes.
Des islamistes ont manifesté à Tunis pour réclamer la fermeture des maisons closes qu'ils considèrent "immorales et contraires aux préceptes de l'islam", selon l'un d'eux. Des dizaines de manifestants ont défilé sur l'avenue Bourguiba, principale artère de la capitale, en scandant "non aux lieux de prostitution dans un pays musulman", tandis qu'une pancarte proclamait que "la fermeture des maisons de prostitution est une nécessité" les assimilant à des "lieux d'asservissement abject de la femme".
Le prêtre, âgé de 34 ans, a été retrouvé mort égorgé dans une école privée de la région de Manouba. C'est "un groupe de terroristes fascistes ayant des orientations extrémistes qui est derrière ce crime, compte tenu de la façon dont il a été assassiné", a indiqué le ministère de l'intérieur dans un communiqué sans préciser s'il visait là des islamistes.

Sources: lemonde.fr, facebook.com/event.php?eid=199013293457591



S. D. / Source Web








Flashback :
< >

Mercredi 19 Septembre 2012 - 23:26 Pomme d'Amour: Prêt à Porter Femmes Dakar






Partageons sur FacebooK
Petites annonces