Sommaire
Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.
pub
INFOS DERNIERES - consultez des dépêches en temps réel: cliquez ici

Europe
30/03/2008 - 21:47

UE - Etats-Unis: un accord aérien historique


Cet accord, entré en vigueur ce matin, permet enfin de relier sans entraves toutes les villes européennes et américaines par des vols directs transatlantiques. Jusqu'à présent, 21 accords bilatéraux, parfois très restrictifs, régissaient ces liaisons sans escales. Six pays n’avaient tout simplement pas le droit de proposer des vols transatlantiques directs depuis leur sol.



UE - Etats-Unis: un accord aérien historique
 SSL Finals 2017 video jour 5
SSL FINALS 2017 VIDEO JOUR 5
Competição da vela com melhores atletas
Segelbootrennen mit besten Athleten
I migliori atleti velici
The best sailing athletes
Tous ces particularismes ont été balayés aujourd'hui par l'accord "ciel ouvert", négocié d'arrache-pied pendant quatre années entre Bruxelles et Washington.

Pour le commissaire européen aux Transports Jacques Barrot, il s'agit d'une véritable "révolution dans le ciel transatlantique" qui promet "d'intensifier la concurrence et de faire baisser les prix".

Glen Hauenstein, vice-président de la compagnie américaine Delta Airlines, estime que l'accord sera "bénéfique" pour les consommateurs. "Davantage de compétition apportera un service meilleur, des tarifs plus bas, plus de destinations et de fréquences", a-t-il promis.

Le marché est de taille: les vols transatlantiques entre les deux continents représentent 60% du trafic aérien mondial avec 50 millions de passagers annuels, auxquels 25 millions de passagers supplémentaires pourraient s'ajouter dans les cinq ans.

Les analystes du secteur écartent une subite guerre des prix, mais ils prédisent une baisse des tarifs pour les voyageurs d'affaires au départ du lucratif aéroport londonien de Heathrow, où se sont déjà ruées six nouvelles compagnies. Air France y exploitera ainsi dès lundi l'accord "ciel ouvert", avec un vol inaugural Londres-Los Angeles.

Jusqu'alors, les compagnies européennes pouvaient uniquement effectuer des liaisons sans escale vers les Etats-Unis depuis leur pays d'origine: Air France était cantonnée à la France et Lufthansa à l'Allemagne.

Quelques pays --l'Irlande, l'Espagne, le Royaume-Uni, la Grèce et la Hongrie-- devaient de surcroît s'astreindre à un nombre limité de vols, de villes ou de compagnies.

Avec l'entrée en vigueur de l'accord, les voyageurs disposeront de 8% de vols directs supplémentaires d'ici à fin juin. Les Irlandais bénéficieront d'un choix supplémentaire de 10% de liaisons, avec par exemple pour la première fois des vols Dublin-Boston avec la compagnie nationale Aer Lingus.

L'iniquité la plus flagrante des accords passés se nichait à l'aéroport de Heathrow, où depuis trente ans deux compagnies britanniques (British Airways, Virgin Atlantic) et deux américaines (American Airlines et United Airlines) s'adjugeaient un quasi-monopole des vols transatlantiques directs. Or cette manne de rentabilité, avec des vols fréquentés par des voyageurs d'affaires, payant plein tarif, représente un tiers des liaisons directes UE-USA.

A condition d'obtenir à prix d'or des "créneaux horaires" pour y décoller, n'importe quelle compagnie américaine ou européenne peut désormais y opérer des vols sans escale vers l'Amérique. L'aéroport va rapidement proposer 20% de vols directs supplémentaires.

Lire la suite sur 24heures.ch

S. D. / Source Web



Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 3 Décembre 2017 - 14:53 Le gène de la paresse

Jeudi 11 Février 2010 - 18:34 Vêtements grandes tailles homme à Marseille




Sport: football
Partageons sur FacebooK

Inscription newsletter


pub


LinkedIn
Viadeo