Sommaire
Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.

Rss
pour y être
Faits Divers - Société
02/05/2008 - 11:22

USA: accusée de proxénétisme la patronne d'une agence d'hôtesse se suicide


Deux semaines après avoir été reconnue coupable de diriger un réseau de prostitution fréquenté par l'élite politique de Washington, La patronne d'une agence californienne d'hôtesses, appelée "Madame D.C.", s'est pendue jeudi.



Le corps de Deborah Jeane Palfrey a été retrouvé dans une cabane près du domicile de sa mère à environ trente kilomètres au nord-ouest de Tampa, en Floride.

Agée de 52 ans, Deborah Jeane Palfrey a laissé au moins deux lettres expliquant son suicide ainsi que d'autres documents pour sa famille, a indiqué la police sans décrire le contenu des textes.

Deborah Palfrey s'est semble-t-il pendue au plafond de la cabane avec une corde en nylon. C'est sa mère qui l'a découverte.

Blanche Palfrey a affirmé que sa fille ne présentait aucune tendance suicidaire. Elle ne semblait pas avoir consommé d'alcool ou de drogue, a ajouté le policier Jeffrey Young.

"C'est une perte tragique et mes pensées vont à sa mère", a déclaré l'avocat Preston Burton, qui représentait Deborah Palfrey à son procès.

Un tribunal fédéral a déclaré Deborah Palfrey coupable de fournir des prostituées à l'élite politique de Washington, parmi laquelle le sénateur républicain David Vitter. Elle a également été accusée de blanchiment d'argent, de fraude de courrier et de racket.

Deborah Palfrey a nié que les escort-girls qu'elle gérait se prostituaient, affirmant que si certaines le faisaient, elle n'était pas au courant.

Le procès a été clos sans que beaucoup d'autres détails sur les services proposés ou l'identité des clients ne soient apportés.

Channing Philipps, porte-parole du parquet du district de Colombia, a expliqué qu'avec de telles charges, l'accusée risquait cinq à six ans de prison. Elle avait été remise en liberté jusqu'à ce que la sentence soit rendue le 24 juillet.

"Je suis absolument convaincue je ne n'irai pas en prison, pas un seul jour, et encore moins quatre à huit ans, parce ce que je n'ai pas peur de faire intervenir un ministre délégué ou n'importe qui", avait-elle déclaré sur la chaîne de télévision ABC l'an dernier après avoir rendu public des enregistrements téléphoniques révélant l'identité de certains de ses clients. "Pas une seconde. Je les appelerai tous s'il le faut".

Le parquet accusaient Deborah Palfrey d'avoir vendu les services de prostituées pendant treize ans.

Source: yahoo news


Arame Diène







Flashback :
< >

Dimanche 3 Décembre 2017 - 14:53 Le gène de la paresse

Jeudi 11 Février 2010 - 18:34 Vêtements grandes tailles homme à Marseille

Vendredi 30 Octobre 2009 - 20:29 Régie de spectacles et d'événementiel






Partageons sur FacebooK
Petites annonces