Sommaire
Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.

Rss
pour y être
Afrique et Moyen-Orient
05/03/2008 - 14:50

Un corps semblable au soldat français disparu a été retrouvé


Les autorités soudanaises ont informé le représentant de l'Union européenne à Khartoum qu'un corps découvert près de la frontière tchadienne était vraisemblablement celui du Français de la force européenne porté disparu le 3 mars", a indiqué l'Eufor dans un communiqué de son QG du mont Valérien (banlieue de Paris).



Un corps, vraisemblablement celui du soldat français de l'Eufor porté disparu lundi au Soudan, près de la frontière du Tchad, a été retrouvé mercredi matin par les autorités soudanaises, a annoncé le quartier général de la force européenne au Tchad.

Le sergent des forces spéciales françaises relevant de la force européenne chargée de sécuriser l'est du Tchad et le nord-est de Centrafrique, a été tué lors d'un accrochage avec l'armée soudanaise, qui a fait également un blessé léger dans les rangs des militaires français. L'identité des deux soldats concernés n'a pas été communiquée.

Le véhicule tout terrain à bord duquel ils patrouillaient pour une mission de reconnaissance avait pénétré par erreur au Darfour, province soudanaise en proie à une guerre civile, déclenchant un échange de tirs.

Le général irlandais Patrick Nash, commandant de l'Eufor, avait demandé mardi l'assistance du Soudan pour retrouver le soldat français, exprimant sa "préoccupation".

Le Soudan a affirmé que des soldats "blancs" ont franchi deux fois la frontière non balisée entre le sud-est du Tchad et le Darfour, déclenchant l'affrontement avec l'armée soudanaise et causant également la mort de deux Soudanais, un militaire et un civil.

Le commandant de l'Eufor a exprimé ses "regrets", affirmant que le véhicule avait traversé "par inadvertance" la frontière, alors que selon le Soudan il s'agissait d'un acte délibéré.

L'incident s'est produit dans la région de Tissi, zone à la confluence du Soudan, de la République centrafricaine et du Tchad.

Le général Nash a assuré que l'Eufor entendait mener à bien sa mission "en respectant pleinement la souveraineté de la frontière soudanaise", ajoutant que le déploiement en cours de l'Eufor ne serait pas affecté par l'incident.

L'Eufor Tchad-RCA est chargée de veiller à la sécurité d'une mission de police de l'ONU, des centaines de milliers de réfugiés soudanais du Darfour et de personnes déplacées dans l'est du Tchad et le nord-est de la Centrafrique.

En cinq ans, le conflit au Darfour a fait près de 200.000 morts, selon des organisations internationales, et plus de 2 millions de déplacés. Khartoum conteste ce bilan et chiffre le nombre des victimes à 9.000.

L'Eufor, dont le déploiement a été retardé par l'offensive de rebelles tchadiens sur N'Djaména en février, doit compter 3.700 soldats dont 2.100 Français. Plus de 700 militaires, en majorité français, sont déjà déployés.

yahoo.com


Y. K







Flashback :
< >

Dimanche 3 Décembre 2017 - 14:53 Le gène de la paresse

Jeudi 11 Février 2010 - 18:34 Vêtements grandes tailles homme à Marseille

Vendredi 30 Octobre 2009 - 20:29 Régie de spectacles et d'événementiel