Sommaire
France
13/06/2008 - 11:42

Un petit espoir pour les jeunes victimes de discriminations


Le troisième Forum de la diversité et du premier emploi s’est tenu jeudi à la Cité des Sciences à Paris. 12 000 emplois étaient proposés par les 200 entreprises présentes. L’évènement rappelle aussi que la discrimination à l’embauche en fonction de l’origine reste une pratique très courante en France selon la Haute Autorité de Lutte contre les Discriminations et pour l’Egalité (HALDE) qui pointe à nouveau son doigt vers les grandes entreprises.



Il m’est toujours difficile d’obtenir un entretien et quand j’en obtiens, je n’ai aucun retour. Le pire, c’est que ça se passe toujours bien. Les employeurs me disent toujours que mon profil correspond. Pourtant, ils ne me rappellent jamais. Au mieux, ils me disent qu’ils font face à une très forte demande. Alors je me suis toujours demandé si ma couleur de peau ou mon accent dérangeait », confie Mohamed, 29 ans, d’origine africaine. « Au moins, dans le Forum, je peux aller à la rencontre directe des employeurs », ajoute t-il. Tel est le but recherché par l’association Carrefours pour l’Emploi qui a organisé jeudi, avec la Mairie de Paris et pour la troisième année consécutive, le « Paris de la diversité et du premier emploi ». Ce forum, ouvert à tous et particulièrement aux jeunes des « minorités visibles », veut être une référence en la matière à l’heure où les associations de lutte contre le racisme critiquent le manque de diversité au sein des entreprises françaises.

La polémique enfle autour du « testing » de la Halde… pour rien

La discrimination à l’embauche ? Les entreprises présentes au Forum disent ne pas la connaître. Dell, fabricant mondial d’ordinateurs et présent au salon pour la première fois cette année, explique que « 23 nationalités travaillent pour la firme en France » et que « l’axe de la diversité a toujours existé pour eux ». Même son de cloche pour ses voisines de tables. Pourtant, le troisième rapport annuel de la Haute Autorité de Lutte contre les Discriminations et pour l’Egalité (HALDE) fait savoir que « l’emploi représente toujours le premier domaine de discrimination ». Publié en mai dernier, il stipule que l’origine reste le critère le plus évoqué (27%). Louis Schweitzer, président de la Halde, voulait frapper fort en faisant un « testing » qui allait épingler nommément les grandes entreprises françaises qui discriminent. Les conclusions rendues mardi ont pointé du doigt trois entreprises dont Accor (hôtellerie et restauration) pour discrimination en fonction de l’origine...

Lire la suite: http://www.afrik.com/article14524.html

Y.K/SourcesWeb









Flashback :
< >

Dimanche 3 Décembre 2017 - 14:53 Le gène de la paresse

Jeudi 11 Février 2010 - 18:34 Vêtements grandes tailles homme à Marseille

Vendredi 30 Octobre 2009 - 20:29 Régie de spectacles et d'événementiel

Monde: Toute l'Actu | France | Régions | L'Info en Temps Réel | Commerces et services | Publi-Reportages | Internet | L'Economie en temps réel et en continu | La Bourse en Direct | Faits Divers - Société | Humeurs - Rumeurs | Tribune Libre | Chroniques | Art et Culture | Histoire | Al Wihda International | Altermag | Forum laïc | Stars-Sailors-League


Si vous voulez encourager EditoWeb MagaZine,faites un don:




Mobile
Facebook
Twitter
LinkedIn