Sommaire
Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.
Rss
pour y être
France
05/12/2007 - 18:28

Un risque certain de Tsunami pour les côtes françaises mais peu de préparation


"Il existe un risque certain de tsunami sur les côtes françaises et une impréparation manifeste" pour le prévenir, a souligné devant la presse le sénateur Roland Couteau, rapporteur de ce rapport pour l'Office parlementaire d'évaluation des choix scientifiques et technologiques.



En effet, le risque de tsunami, une forte vague d'origine sismique ou volcanique, concerne toutes les côtes de la France (Hexagone et Outre-mer), mais le pays est mal préparé à une telle catastrophe, dénonce un rapport parlementaire publié mercredi.

Le tsunami meurtrier du 26 décembre 2004 en Asie a fait "prendre conscience que tous les bassins" baignant les quelque 11.000 km de côtes françaises sont "vulnérables", a-t-il noté.

Or, trois ans après, "si le bilan est globalement positif dans l'océan Indien, la mise en place d'un dispositif d'alerte aux tsunamis dans les Caraïbes et dans la zone Méditerranée/Atlantique nord-est a pris beaucoup de retard en raison de l'attentisme des Etats impliqués", affirme ce rapport.

Pour la France, seule la Polynésie française "dispose d'un système performant", alors qu'il suffirait d'un budget de "6 millions d'euros en équipement et 3 millions en fonctionnement" pour protéger toutes nos côtes, a estimé M. Couteau en dénonçant un "manque de volonté politique et de crédits".

Ainsi, en Méditerranée, où un séisme d'une amplitude de 5,8 près des côtes d'Afrique du Nord pourrait provoquer une vague de 4 m de haut à Saint-Tropez ou à Cannes, il n'y a "aucun marégraphe en temps réel, pas de capteurs de pression (tsunamimètre) au fond de la mer, pas de récepteur pour l'alerte", a-t-il dénoncé.

Le rapport fait une trentaine de recommandations, dont la mise en place de capteurs, la création de centres nationaux pour les différentes zones (Atlantique, Méditerranée, Antilles...), la formation d'un comité de pilotage pour leur mise en oeuvre, l'établissements de plans de secours, de cartes d'inondation et d'évacuation pour les principaux ports, ou encore des campagnes de sensibilisation de la population.

Source: http://fr.news.yahoo.com/


Yasmina Kehiha








Flashback :
< >

Mercredi 16 Mai 2018 - 16:31 Partagez vos infos ou vos images

Monde: Toute l'Actu | France | Régions | L'Info en Temps Réel | Commerces et services | Publi-Reportages | Internet | L'Economie en temps réel et en continu | La Bourse en Direct | Faits Divers - Société | Humeurs - Rumeurs | Tribune Libre | Chroniques | Art et Culture | Histoire | Al Wihda International | Altermag | Forum laïc | Stars-Sailors-League







Partageons sur FacebooK
Petites annonces