Sommaire
Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.

Rss
pour y être
Afrique et Moyen-Orient
11/01/2008 - 18:10

Une Palestine qui soit la patrie du peuple palestinien

Le président américain poursuit sa tournée au Moyen-Orient par le Koweït après avoir tenté de relancer le processus de paix entre Israéliens et Palestiniens, dans la foulée de la conférence d' Annapolis.



Il a annoncé vendredi qu'il reviendrait en Israël en mai prochain pour encourager Israéliens et Palestiniens dans les négociations de paix et participer au 60e anniversaire de l'Etat hébreu.

George Bush est "persuadé qu'un traité de paix sera signé" avant qu'il ne quitte ses fonctions en janvier 2009. Il a ajouté que "cet accord doit stipuler qu'il y aura une fin à l'occupation [de la Cisjordanie] qui a commencé en 1967". Il a proposé, d'autre part, de mettre en place "un mécanisme international incluant des indemnisations afin de résoudre la question des réfugiés" en Cisjordanie et dans les pays environnants.

Malgré l'appréciation, par le président américain, du caractère exclusivement juif de l'Etat d'Israël auquel les Palestiniens sont opposés, George W. Bush et Mahmoud Abbas sont apparus décontractés lors de leur conférence de presse jeudi matin à la Moqataa de Ramallah.

Le président Abbas a réitéré la demande des Palestiniens de voir stopper «la souffrance des gens et de leurs familles, de pouvoir se déplacer librement, sans check points ou  routes séparées, sans colonies qui se développent sur leur terre.». Mahmoud Abbas a été «appelé à continuer son travail pour renforcer les règles de la loi», et d'appliquer des «réformes politiques, économiques et financières avec transparence pour construire un Etat moderne et démocratique.» 

S'adressant au président Bush, Abbas a déclaré : «Nous, avec nos voisins israéliens, sous vos offices, nous allons, par la voie des négociations naturelles, discuter  les statuts finaux, que nous espérons terminer avant la fin de votre terme, mettant ainsi fin à l'occupation qui a commencé en 1967 et établir notre Etat palestinien avec Jérusalem Est comme capitale. (…)

Nous voulons trouver une solution juste à la tragédie des réfugiés avec comme base la proposition arabe et les résolutions des Nations Unies.», insiste le président palestinien, rendant hommage à l'implication américaine et au sérieux de la visite présidentielle de George Bush. «Soyez sûr, M. le président, que la paix dans le monde commence ici, sur la Terre sainte.», déclare M. Abbas.

Sources: lemonde.fr & aujourdhui.ma


Sylvie Delhaye








1.Posté par Henr Vario-Nouioua/ Antiportaits le 11/01/2008 21:32 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler


Flashback :
< >

Dimanche 3 Décembre 2017 - 14:53 Le gène de la paresse

Jeudi 11 Février 2010 - 18:34 Vêtements grandes tailles homme à Marseille

Vendredi 30 Octobre 2009 - 20:29 Régie de spectacles et d'événementiel






Partageons sur FacebooK
Petites annonces