Sommaire
Faits Divers - Société
08/04/2008 - 12:02

Une proposition de loi présentée mercredi à l'Assemblée


Une députée UMP propose d'insérer dans le Code pénal une peine de deux ans de prison et une amende de 30.000 € pour ceux qui inciteraient à "maigrir de façon excessive".



Valérie Boyer, députée UMP des Bouches-du-Rhône, présentera, mercredi 9 avril, une proposition de loi visant pour la première fois à punir l'incitation à l'anorexie de peines d'emprisonnement, annonce le Parisien dans son édition du 8 avril. Ce texte, dévoilé lors d'une conférence de presse organisée par le ministère de la Santé, sera examiné à l'Assemblée nationale dès le 15 avril. Ces derniers mois ont été marqués par diverses polémiques sur l'excessive maigreur des mannequins, et par l'interdiction, en septembre, d'une publicité pour une marque de vêtements mettant en scène Isabelle Caro, une jeune anorexique.
"De fait, certaines personnes incitent directement ou par le biais de différents moyens de communication – tels que les magazines, les sites Internet, les blogs, etc. – les personnes à se priver de nourriture pour se faire maigrir de manière excessive", souligne la députée dans le document qu'elle a déposé à l'Assemblée.

Danger de mort

Pour combattre ces dérives, Valérie Boyer propose d'insérer dans le Code pénal une peine de deux ans de prison et une amende de 30.000 € pour ceux qui provoqueraient "une personne à se priver d'aliments de façon persistante" ou à "maigrir de façon excessive pour agir sur son apparence physique, qui pourrait l'exposer à un danger de mort ou compromettre sa santé". Ces peines s'élèveront à trois ans de prison et 45.000 € d'amendes si l'incitation entraîne le décès de la personne.

Charte de bonne conduite

Par ailleurs, une charte de bonne conduite sur l'image du corps sera présentée dès mercredi par la ministre de la Santé. Elaborée par un groupe de travail réunissant des professionnels de la mode, de la publicité et des médias, cette charte – qui n'a aucune valeur d'obligation – engagera ses signataires à lutter contre l'anorexie par la promotion de la "diversité corporelle". En France, l'anorexie touche 30.000 à 40.000 personnes, essentiellement des jeunes femmes. Le taux de mortalité de cette maladie est de 5,6% à dix ans et 20% à long terme.

nouvelobs.com

Y.K/sourcesWeb









Flashback :
< >

Dimanche 3 Décembre 2017 - 14:53 Le gène de la paresse

Jeudi 11 Février 2010 - 18:34 Vêtements grandes tailles homme à Marseille

Vendredi 30 Octobre 2009 - 20:29 Régie de spectacles et d'événementiel

Monde: Toute l'Actu | France | Régions | L'Info en Temps Réel | Commerces et services | Publi-Reportages | Internet | L'Economie en temps réel et en continu | La Bourse en Direct | Faits Divers - Société | Humeurs - Rumeurs | Tribune Libre | Chroniques | Art et Culture | Histoire | Al Wihda International | Altermag | Forum laïc | Stars-Sailors-League


Si vous voulez encourager EditoWeb MagaZine,faites un don:




Mobile
Facebook
Twitter
LinkedIn