Sommaire
France
24/09/2008 - 13:04

Une quinzaine d'interpellations au Pays basque français

BAYONNE - Une quinzaine de personnes ont été interpellées mercredi matin au Pays basque français, a-t-on appris auprès de sources policières et de sources associatives basques.



Dix-sept militants basques présumés ont été interpellés dans différents villages des Pyrénées-Atlantiques, indiquait-on de source policière. Un coup de filet en lien avec l'opération qui avait visé il y a deux jours un bar associatif, le "Kalaka", à Saint-Jean-Pied-de-Port. Les six personnes qui y avaient été interpellées lundi avaient été relâchées dans la journée.

Selon l'association de soutien aux prisonniers basques Askatasuna, au moins 13 membres de Batasuna ont été arrêtés, parmi lesquels figurent tous les dirigeants du parti indépendantiste basque.

D'après Askatasuna, plusieurs perquisitions avaient lieu mercredi matin aux domiciles des responsables du parti indépendantiste basque, notamment à Bonloc et à Bunus (Pyrénées-Atlantiques) où les juges anti-terroristes Marie-Antoinette Houyvet et Edmond Brunaud ont été aperçus.

A Bayonne, le porte-parole de Batasuna Xabi Larralde a été conduit dans les locaux du parti pour procéder à une perquisition où un important dispositif policier était déployé, a-t-on constaté sur place.

Les suspects interpellés mercredi, de nationalité française, des deux sexes et de tous âges, ont été placés en garde à vue, selon des sources policières.

Les enquêteurs agissent dans le cadre d'une enquête sur l'attentat perpétré contre le complexe hôtelier d'Alain Ducasse le 11 juin 2006, et toujours en attente de jugement, mais aussi dans le cadre d'une enquête préliminaire sur le financement d'attentats sur le sol français.

Les interpellations ont été conduites par les enquêteurs de la sous-direction anti-terroriste (SDAT), de l'Office central de répression de la grande délinquance financière (OCRGDF), de la police judiciaire de Bordeaux et de la section de recherche de la gendarmerie de Pau (Pyrénées-Atlantiques).

Le parti Batasuna, autorisé en France, est interdit en Espagne pour ses liens présumés avec l'ETA.

Askatasuna a dénoncé une "rafle contre Batasuna" et s'est inquiétée du sort d'une jeune femme enceinte qui a été interpellée.

Parmi les personnes interpellées figurent Xabi Larralde, Jean-François Lefort dit "Lof", Jean-Claude Aguerre, Jokin Etxeberria, Patricia Martinon, Jon Irrasola, Aurore Martin, Juliano Cavaterra, Frédéric Carricart, Maider Duhalde, Haritza Gallaraga, Antton Etxeberria et Mirentxu Laco. Toutes sont membres du parti indépendantiste basque.


Source:Yahoo News

Awa Diakhate









Flashback :
< >

Dimanche 3 Décembre 2017 - 14:53 Le gène de la paresse

Jeudi 11 Février 2010 - 18:34 Vêtements grandes tailles homme à Marseille

Vendredi 30 Octobre 2009 - 20:29 Régie de spectacles et d'événementiel

Monde: Toute l'Actu | France | Régions | L'Info en Temps Réel | Commerces et services | Publi-Reportages | Internet | L'Economie en temps réel et en continu | La Bourse en Direct | Faits Divers - Société | Humeurs - Rumeurs | Tribune Libre | Chroniques | Art et Culture | Histoire | Al Wihda International | Altermag | Forum laïc | Stars-Sailors-League


Si vous voulez encourager EditoWeb MagaZine,faites un don:




Mobile
Facebook
Twitter
LinkedIn