Sommaire
Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.

Rss
pour y être
Amériques
01/05/2019 - 20:32

Venezuela, La guerre des mots de Guaidò et Maduro

Alors que Guaidò affirme "Nous continuons à être plus forts qu'avant", La Russie prévient les USA : Il y aura de graves conséquences si vous intervenez". parallèlement, la violence s'organise au Venezuela. En effet, un homme de 24 ans est mort à Aragua ; une vidéo a été diffusée sur Twitter avec les manifestants marchant portant le corps du garçon



Alors que Guaidò affirme "Nous continuons à être plus forts qu'avant", La Russie prévient les USA : Il y aura de graves conséquences si vous intervenez". parallèlement, la violence s'organise au Venezuela.
En effet, un homme de 24 ans est mort à Aragua ; une vidéo a été diffusée sur Twitter avec les manifestants marchant portant le corps du garçon. Il utilise : "Si nécessaire, intervention militaire".
A 21 heures, Nicolas Maduro s'empare de la scène de la crise vénézuélienne et déclare officiellement à la télévision d'Etat que "le coup d'Etat des forces impérialistes a échoué". Le ton est triomphant, le discours fluvial (l'intervention dure une heure). En France, il est trois heures du matin, mais au Venezuela, c'est l'heure de grande écoute. Tout au long de la journée, le dirigeant de Chavist avait surpris tous les observateurs internationaux en désertant les médias et en limitant sa présence médiatique à un seul tweet. Un silence plein de questions. Peut-être même le premier signe réel d'une reddition possible. Mais non. Il est toujours aux commandes. Du moins, c'est le message. "L'opposition voulait provoquer l'intervention des Yankees dans notre pays, mais nous les avons rejetés une fois de plus", se réjouit le leader de Chavista dans ce qui s'avérera finalement être la réponse étudiée à la vidéo affichée à l'aube par son rival Guaidó pour lancer "l'assaut final contre l'usurpateur".

Le secrétaire d'Etat américain Mike Pompeo a déclaré aujourd'hui que le président américain Donald Trump est prêt, si nécessaire, à faire intervenir l'armée américaine : "Une intervention militaire est possible. Si c'est nécessaire, ce sera ce que feront les États-Unis.

Le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov a répondu : "L'ingérence des États-Unis dans les affaires intérieures vénézuéliennes est une violation flagrante du droit international et de nouvelles mesures agressives créeront une situation aux conséquences dangereuses.

Juan Guaidò a déclaré qu'après la mobilisation de masse d'hier, aujourd'hui, il continuera à protester "avec plus de force que jamais" à travers le pays contre le gouvernement du président Nicolas Maduro. "Aujourd'hui nous continuons", a écrit Guaidò sur Twitter, en partageant des informations sur les 15 principaux points de concentration des manifestations qui auront lieu aujourd'hui à Caracas. "Nous progressons plus fortement que jamais, a-t-il ajouté.
 


Luis Morero












Partageons sur FacebooK
Petites annonces