Sommaire
Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.

Rss
 
Europe
17/07/2008 - 17:04

Verdict dans le procès des attentats de Madrid

Espagne/ JUSTICE- Le Tribunal suprême espagnol a confirmé l'acquittement de "Mohammed l'Egyptien" et en a prononcé quatre nouveaux, rejetant ainsi les recours en appel de la principale association de victimes des attentats de Madrid en 2004.



Le sort de Rabeï Osmane était le principal enjeu de ce procès en appel. "Mohammed l'Égyptien" avait été acquitté en première instance le 31 octobre dernier, alors qu'il était présenté comme l'un des cerveaux des attentats. Rabeï Osmane purgeant déjà une peine de huit ans de prison en Italie pour association de malfaiteurs à des fins de terrorisme, le tribunal suprême confirme qu'il ne peut être condamné en Espagne pour le même crime.

 Quatre autres prévenus - Basel Ghalyoun, Mouhannad Almallah Dabas, Abdelilah el-Fadual et Raul Gonzalez – sont à présent acquittés. En première instance, leurs peines allaient de cinq à douze ans de prison.

 Ce verdict est un revers pour les associations de victimes, qui estimaient que le jugement d'octobre dernier était déjà trop clément. Certains responsables d'associations se disent néanmoins soulagés d'en finir avec ce procès fleuve: "Nous sommes satisfaits d'avoir contribué à ce qu'on sache la vérité, et à ce qu'on démente tous les mensonges qui se sont dits sur les attentats du 11 mars", a déclaré José Maria Fuster, de l'association "11M Afectados por el terrorismo" .

 Dans le sillage des déclarations de José Maria Aznar, président du gouvernement à l'époque, certaines franges ultraconservatrices de la droite espagnole ont toujours soutenu que l'ETA était impliqué dans les attentats du 11 mars. Le tribunal suprême confirme aujourd'hui que les attentats ont bien été perpétrés par un groupe islamiste inspiré par Al-Qaïda.

 Ces accusations concernant l'ETA ont ralenti l'instruction, tout comme le manque de preuves. Trois semaines après les attentats, les sept principaux auteurs des attentats s'étaient collectivement suicidés à l'explosif lors du siège policier de leur appartement à Leganes, dans la banlieue de Madrid. Avec cette explosion, les terroristes présumés ont très certainement emporté avec eux un certain nombre d'indices et d'éléments concluants.

Source: FRANCE 24


Awa Diakhate






Awa Diakhate

Flashback :
< >

Dimanche 3 Décembre 2017 - 14:53 Le gène de la paresse

Jeudi 11 Février 2010 - 18:34 Vêtements grandes tailles homme à Marseille

Vendredi 30 Octobre 2009 - 20:29 Régie de spectacles et d'événementiel





Partageons sur FacebooK