Sommaire
Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.

Rss
 

L'Economie en temps réel et en continu
01/12/2008 - 18:20

Wall Street et les Bourses européennes en nette baisse

La Bourse de New York était en nette baisse lundi matin, le marché marquant une pause dans le fort rebond observé au cours des cinq séances précédentes, alors que la semaine s'annonce encore chargée en indicateurs: le Dow Jones perdait 4,20% et le Nasdaq 4,52%.



Wall Street et les Bourses européennes en nette baisse
Les principales Bourses européennes accentuaient leurs pertes lundi en fin d'après-midi, cédant plus de 5% dans le sillage de la Bourse de New York.

Francfort chutait de 5,32% à 4.420,99 points à 15H24 GMT, déprimé par la forte baisse de Wall Street. La Bourse de Paris creusait nettement ses pertes lundi à une demi-heure de la clôture, le CAC 40 chutant de 5,46% à 3.084,45 points à 17H02. Enfin, Londres s'enfonçait lundi dans la dernière demi-heure d'échanges, dans le sillage des autres places, l'indice vedette Footsie-100 perdant 223,90 points, soit 5,22% par rapport à la clôture de vendredi, à 4.064,11 points.

Vers 15H30 GMT, le Dow Jones Industrial Average (DJIA) reculait de 371,16 points à 8.457,88 points et le Nasdaq, à dominante technologique, de 69,40 points à 1.466,17 points.

L'indice élargi Standard & Poor's 500 cédait quant à lui 4,73% (42,36 points), à 853,88 points.

"Vendre quand le marché est fort est une caractéristique qui définit ce marché, et il a été très fort la semaine passée. Le marché a été en hausse de 21% par rapport aux plus bas observés il y a cinq séances", a relevé Patrick O'Hare, de Briefing.com, jugeant la baisse peu surprenante après cinq séances de progression consécutives.

Wall Street avait terminé sur une note positive vendredi, à l'issue d'une séance raccourcie et peu animée au lendemain de Thanksgiving, jour férié aux Etats-Unis: le Dow Jones avait gagné 1,17% et le Nasdaq 0,23%.

La "grande question pour le marché cette semaine est: va-t-il se retourner et succomber aux ventes massives? ou va-t-il étonner et résister, face à ce qui s'annonce comme une nouvelle fournée d'indicateurs économiques décevants?", s'est interrogé Patrick O'Hare.

Le contexte reste difficile. L'activité dans l'industrie aux Etats-Unis s'est encore dégradée en novembre, selon l'indice ISM des directeurs d'achats du secteur, tombé à son plus bas niveau depuis mai 1982.

Pour Al Goldman, de Wachovia Securities, "le marché est tiraillé entre l'espoir que la récession se termine dans six à neuf mois (et la crainte qu'elle dure) plusieurs années".

La semaine va être marquée par l'attente de la publication vendredi du rapport mensuel sur l'emploi, toujours très suivi pour prendre la mesure de l'économie.

En ce début de semaine, le marché va suivre les chiffres des ventes des promotions massives du lendemain de Thanksgiving, en plein ralentissement sévère de la consommation.

Deux secteurs pesaient particulièrement sur la côte: l'énergie, avec Alcoa (-9,20%) et ExxonMobil (-3,87%), alors que les cours des matières premières étaient en baisse, et le secteur financier.

Citigroup chutait de 10,01% à 7,46 dollars après avoir repris près de 18% à la suite de son sauvetage par le gouvernement américain. Bank of America (-8,74%) et JPMorgan (-7,23%) suivaient le mouvement.

Yahoo (-2,00% à 11,27 dollars) résistait un peu à la baisse, soutenu par des informations de presse selon lesquelles Microsoft (-2,97%) envisage de racheter pour 20 milliards de dollars l'activité moteur de recherche du portail internet.

Ford a annoncé lundi qu'il allait étudier divers scénarios pour sa filiale suédoise Volvo Car, y compris celui d'une cession. Le titre prenait 7,06% à 2,88 dollars.

Enfin le fabricant d'implants mammaires Mentor Corporation affichait une montée en flèche impressionnante, gagnant 89,91% à 30,67 dollars. Le groupe pharmaceutique Johnson & Johnson (-2,92%) propose 31 dollars par action pour un rachat qui devrait être formalisé au premier trimestre 2009.

General Motors était la seule valeur du Dow Jones en hausse, prenant 4,01%.

Le marché obligataire n'en finissait plus d'atteindre des niveaux records. Le rendement du bon du Trésor à 10 ans reculait encore à 2,834%, contre 2,957% vendredi soir, et celui à 30 ans à 3,341%, contre 3,487% vendredi.


Source: Yahoo News


Awa Diakhate






Awa Diakhate

Flashback :
< >

Dimanche 3 Décembre 2017 - 14:53 Le gène de la paresse

Jeudi 11 Février 2010 - 18:34 Vêtements grandes tailles homme à Marseille

Vendredi 30 Octobre 2009 - 20:29 Régie de spectacles et d'événementiel


Si vous voulez encourager EditoWeb MagaZine,faites un don:




Partageons sur FacebooK