Sommaire
Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.

Rss
pour y être
Afrique et Moyen-Orient
07/03/2008 - 14:45

l'Arche de Zoé: les six Français bientôt grâciés



Le président tchadien Idriss Deby a affirmé jeudi, sur France 24, que les six Français de l'Arche de Zoé seront grâciés «dans moins d'un mois». Mais il pose toujours une condition : «trouver une solution» à la question de l'indemnisation des familles des 103 enfants tchadiens.



l'Arche de Zoé: les six Français bientôt grâciés
Une question pour l'instant «sans réponse» pour le président tchadien. «J'en ai parlé avec le président français Nicolas Sarkozy. Il m'a dit qu'il allait nous assister».Le versement des dommages et intérêts, auxquels les membres de l'Arche de Zoé ont été condamnés par la justice tchadienne s'élève à 4,12 milliards de francs CFA (6,3 millions d'euros).

Le ministre français du Budget, Eric Woerth, a estimé vendredi que l'Etat français n'avait pas à payer cette somme. «Ce n'est pas une dette de l'Etat», a t-il souligné. «C'est un sujet que nous allons évoquer avec la justice», mais qui «ne concerne pas directement l'Etat» a-t-il insisté.


«Déclarations dans le bon sens»

Les déclarations du président tchadien Idris Deby «vont dans le bon sens», a estimé jeudi soir Me Gilbert Collard, l'avocat d'Emilie Lelouch, l'une des six condamnés. Il s'est dit «confiant» dans une issue rapide de l'affaire. Il s'agit surtout à ce stade de «ne pas contrarier le processus diplomatique. C'est pourquoi nous observons la plus grande prudence depuis plusieurs semaines», a-t-il précisé. «Je ne doute pas que la grâce interviendra rapidement», s'est-il réjouit.

Jeanine Lelouch, la mère d'Emilie Lelouch, reste cependant prudente : «tant qu'ils ne sont pas sortis de prison, ce n'est pas concret: la grâce on en parlera quand elle sera là».

Les six membres de l'association française ont été condamnés le 26 décembre par la justice tchadienne à huit ans de travaux forcés pour avoir tenté d'exfiltrer 103 enfants depuis l'est du Tchad vers la France, où les attendaient des familles d'accueil. L'Arche de Zoé présentait à tort les enfants comme des orphelins du Darfour, région soudanaise en guerre civile.

Conformément à un accord bilatéral, les condamnés ont été transférés le 28 décembre en France, où la justice a prononcé une peine de substitution de huit ans de prison. Les six Français ont alors demandé la grâce du président Deby, seule possibilité de libération rapide. Après une attaque rebelle repoussée en février avec l'aide de la France, Idris Déby s'était dit alors «prêt» à «pardonner» aux membres de l'association.

Par ailleurs, les 103 enfants vont retrouver leurs familles au Tchad. Depuis l'arrestation des membres de l'Arche de Zoé, ils étaient maintenus dans un orphelinat de la ville et pris en charge par l'Unicef. Le ministère tchadien des Affaires sociales a donné son accord vendredi à leur réunification avec leur famille.

lefigaro.fr


Y. K / Source Web






Flashback :
< >

Dimanche 3 Décembre 2017 - 14:53 Le gène de la paresse

Jeudi 11 Février 2010 - 18:34 Vêtements grandes tailles homme à Marseille

Vendredi 30 Octobre 2009 - 20:29 Régie de spectacles et d'événementiel

Europe | Amériques | Afrique et Moyen-Orient | Asie & Extrême Orient | Océanie | USA UK and Malta News | La actualidad en español | Deutsche Nachrichten | Nouvelles de la Faim et de la Mort!






Partageons sur FacebooK