Sommaire
Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.

Rss
 
Régions
05/06/2007 - 12:19

l'HUMA du 4 06 07: Frédéric Dutoit PCF mobilise contre l'UMP

marseille . Dans les quartiers Nord, qui envoient un élu communiste à l’Assemblée depuis 1936, Frédéric Dutoit, le député sortant, veut mobiliser contre « le risque de déferlante UMP ». soirée snack pour le député sortant. 19 h 30 : à l’invitation de son suppléant, Nabil Kadri, un enfant du quartier (lire portrait ci-dessous en ouvrant la pièce jointe), plusieurs dizaines de jeunes sont venus dialoguer avec Frédéric Dutoit dans cet établissement de la Cabucelle, en plein coeur des quartiers Nord.



Frédéric Dutoit
Frédéric Dutoit
Quelques-uns sont venus en short, maillot et crampons. Ils ne resteront que quelques minutes avant d’aller s’entraîner sur le stade, de l’autre côté de la rue. Une finale de coupe de Provence à préparer. Mais cette élection les intéresse suffisamment pour retarder l’entraînement de quelques minutes. C’est Nabil Kadri qui siffle le début de la rencontre : « Il faut qu’on se réveille. Le problème, c’est que la gauche est encore divisée. Et avec Sarkozy, ceux qui vont souffrir ce sont les gens de nos quartiers populaires. Moi, ce que je peux vous dire, c’est que Fred ne dira jamais : vote pour moi, je te donnerai quelque chose. » « Qu’est-ce que vous nous dites, alors ? », lance un citoyen footeux. Frédéric Dutoit reprend de volée : « Qu’il y a un risque de déferlante UMP. Qu’à Marseille, tous les députés sortants de gauche sont menacés. Que je suis tout à fait d’accord avec Ségolène Royal lorsqu’elle dit qu’il faut reconduire dans leurs fonctions les députés de gauche sortants. » « on sait que le quartier est divisé » Les questions fusent, directes. « Face à Sarkozy, vous croyez que l’on puisse réellement se faire entendre même avec vous comme porte-parole ? » « Vous parlez du danger de la droite. Mais, entre Dutoit et Jibrayel, on sait que le quartier est divisé. » « On a l’impression que les autres candidats sont plus avancés que vous dans la campagne... » Dans cette circonscription qui, depuis 1936, envoie siéger sur les bancs de l’Assemblée nationale un député communiste, la gauche est divisée. Elle ne se déchire pas. Ou pas encore. Ou pas tout à fait. Des responsables locaux du PS affirment qu’il faut arrêter de maintenir le PCF sous « assistance respiratoire ». La déclaration de Ségolène Royal sur la reconduction des députés sortants les a plongés dans un embarras parfois comique. Untel, impliqué dans sa campagne présidentielle, fait semblant de ne pas l’avoir entendue. Un autre assure que son propos a été mal interprété... Officiellement, le candidat socialiste ne mange pas de ce pain-là. « Je ne me réjouis pas de voir un partenaire historique arriver à ce niveau- là (1) », explique Henri Jibrayel qui mène campagne sur le thème du « vote utile ». « Dans cette circonscription, le danger de la droite existe. L’éparpillement des voix de gauche pourrait avoir des conséquences désastreuses. Seul le vote utile peut l’éviter car seul le Parti socialiste sera capable de constituer un groupe. » À cette « utilité » un tantinet hégémonique, le conseiller général ajoute l’argument de son « omniprésence » sur le terrain et ne manque jamais de rappeler aux électeurs les investissements et subventions du conseil général. Ouvrez la pièce jointe pour lire l'article: Source: le Web de l'HUMA


H.V/Source Web publireportage






H.V/Source Web publireportage

Flashback :
< >

Mercredi 30 Mai 2018 - 17:11 La guerre des pauvres n'aura pas lieu

Lundi 9 Avril 2018 - 15:45 Fake news pour les Macron

Mardi 2 Février 2010 - 23:19 Conditons d'Utilisation des Blogs Editoweb






Partageons sur FacebooK