Sommaire
Infos Junior
07/04/2006 - 11:00

les Ados et leur Cerveau

PSYCHOLOGIE - Que fait l'ado de son cerveau ?
L'imagerie médicale nous donne de plus en plus d'informations sur ce qui se passe dans le
cerveau. Depuis quelques années, l'utilisation de cette technique permet aux neurosciences de se pencher sur l'évolution psychologique des adolescents* et de mieux comprendre leurs problèmes.



les Ados et leur Cerveau
Pour en savoir plus, le journal québécois La Presse a interrogé Susan Tapert, spécialiste du développement du cerveau des adolescents au département de psychiatrie de l'université de Californie, à San Diego. "On a longtemps pensé que le développement du cerveau était achevé à 4 ans. Puis on a parlé de 12 ans. Aujourd'hui, on découvre que plusieurs processus importants se déroulent durant toute la période de l'adolescence", explique la psychiatre. Un cerveau d'un enfant de 12 ans est "comme un gros bloc d'argile humide qui peut devenir n'importe quoi. Nous croyons qu'à ce moment il atteint son maximum de potentiel, mais qu'il n'est pas très efficace. Il y a ensuite un processus d'élagage. Des connexions sont éliminées, et la communication entre les cellules nerveuses s'améliore. A partir de ce bloc d'argile, une sculpture se dégage."

Prolongeant cette métaphore, La Presse rappelle que des études ont montré que la forme de la "sculpture" dépendrait "de ce que font les ados de leurs journées. C'est la règle du 'use it or lose it'" anglo-saxon (on l'utilise ou on le perd) : les activités sportives ou culturelles aident au renforcement des circuits neuronaux tandis qu'"écouler son adolescence sur un sofa ne produirait pas les meilleurs effets".

Parents et éducateurs connaissent cet écueil : la période où le cerveau de l'adolescent est très malléable représente un danger. Les possibilités sont immenses, mais le cerveau est fragile, insiste Susan Tapert. "Ce qui est ironique, c'est que cela survient dans la période où les adolescents essaient de nouvelles choses, dont l'alcool et la drogue. Il n'y a pas de problème à faire des essais. Mais nos études démontrent qu'un ado qui a des symptômes de lendemain de veille a consommé assez de substances toxiques pour nuire au développement de son cerveau."

Selon Le Temps, les découvertes de la neurologie soulèvent une question : "Si le cerveau des ados n'est pas encore achevé, n'est-il pas normal que leurs comportements soient parfois un peu erratiques ?" Car, en effet, expliquent les chercheurs, "le lobe frontal n'est pas encore mûr. Et c'est lui qui contrôle la capacité de jugement et d'organisation. Enflammés par le torrent d'hormones qui déferle dans leur corps, les ados n'auraient tout simplement pas la capacité de freiner leurs ardeurs."

Une fois que l'adulte possède les clés du comportement de l'enfant, comment peut-il influer dans le bon sens ? "Leur dire ça comme ça est complètement contre-productif, affirme le neuropsychologue Gabriel Leonard de l'université McGill, à Montréal. Les ados n'ont peut-être pas la capacité de prendre des décisions de vie ou de mort. Cependant, ils peuvent certainement décider eux-mêmes de faire une ou deux heures d'étude plutôt que de passer la journée sur Internet."

Henri VARIO-NOUIOUA










Flashback :
< >

Vendredi 7 Avril 2006 - 11:00 les Ados et leur Cerveau

 

Les news de la Culture et des Lettres | Infos Junior | Textes Littéraires | Portraits d'Artistes | L. Robotti Séville






Partageons sur FacebooK
Facebook Sylvie EditoWeb Facebook Henri EditoWeb



Mobile
Facebook
Twitter
LinkedIn