Sommaire
Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.

Rss
 
Régions
26/02/2009 - 17:55

AZF: Total et Desmarest rejoignent le procès AZF

Toulouse- Comme l'avaient réclamé les parties civiles, la société Total et son ancien PDG, Thierry Desmarest, vont devoir rejoindre le banc des prévenus du tribunal correctionnel de Toulouse aux côtés de la filiale de Total, Grande Paroisse, et de l'ex-directeur d'AZF, Serge Biechlin, pour être jugés dans le cadre du procès de l'explosion de l'usine AZF qui fit 31 morts et plus de 2.000 blessés le 21 septembre 2001.



Après avoir délibéré sur la demande citation directe déposée par les parties civiles, visant la société pétrolière et son ancien PDG, le tribunal a en effet décidé de ne pas l'accepter ou la rejeter directement, décision qui aurait été susceptible d'un appel, mais de joindre l'incident au fond.

En pratique, cela signifie que M. Desmarest et l'entreprise en tant que personne morale vont devoir s'expliquer sur les "négligences" que leur reprochent les parties civiles durant le procès qui doit s'achever en juin. C'est dans le cadre de son jugement, prévu fin novembre, que le tribunal dira si la citation directe est valable, et dans ce cas il doit statuer sur les éventuelles responsabilités pénales des deux nouveaux prévenus, ou s'il la rejette.

"Nous nous trouvons dans une situation qui comprend deux dossiers", avait expliqué Thomas Le Monnyer, président du tribunal correctionnel, indiquant qu'il y avait le dossier principal de l'instruction et celui concernant les citations directes. Après son délibéré, le tribunal a décidé de "joindre ces deux dossiers". Désormais, "nous avons quatre personnes poursuivies", a précisé M. Le Monnyer.

Satisfait, Me Simon Cohen, avocat des parties civiles, a estimé que "le procès dans l'affaire AZF a débuté". L'avocat avait plaidé la jonction des deux dossiers par "cohérence".

Les avocats de Total s'étaient opposés à cette mesure, rappelant que la société n'avait jamais été mise en examen durant les six années d'instruction et ce, malgré des demandes répétées des familles des victimes.

"La responsabilité de Total n'est pas engagée", a également estimé Patrice Michel, procureur adjoint de la République de Toulouse qui a conclu à l'irrecevabilité pure et simple de la citation directe. Il ne s'est cependant pas opposé à la jonction des deux procédures si le tribunal en décidait ainsi.

Une cinquantaine de parties civiles, victimes de l'explosion de l'usine AZF, avaient cité le 22 septembre dernier le groupe Total et Thierry Desmarest à comparaître aux côtés des prévenus, Serge Biechlin, ex-directeur d'AZF et seule personne physique poursuivie, et Grande Paroisse, en qualité de personne morale.



Source: Yahoo News


Awa Diakhate






Awa Diakhate

Flashback :
< >

Mardi 23 Août 2016 - 19:45 Portail automatique Istres Provence

Mercredi 23 Novembre 2011 - 21:22 Les Français en temps de crise






Partageons sur FacebooK