Sommaire
Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.

Rss
pour y être
Sénégal d'Aujourd'hui
06/07/2009 - 14:30

Abdou Diouf tresse des lauriers à Abdoulaye Wade

Le Secrétaire général de l’Organisation internationale de la Francophonie (Oif), Abdou Diouf, a rendu un vibrant hommage au président Abdoulaye Wade pour le succès obtenu dans la résolution de la crise politique mauritanienne, une démarche qui, a-t-il relevé, est le fruit « d’un travail remarquable » .



Selon Abdou Diouf qui faisait dimanche à l’assemblée nationale française le bilan de quelques interventions de l’Oif devant la 35-ème Session de l’Apf réunie depuis dimanche à Paris, non seulement le rôle joué par Abdoulaye Wade dans la crise mauritanienne doit être salué, mais appuyé
Ainsi, l’ancien président sénégalais, tout en rendant hommage à l’esprit de compromis des protagonistes, notamment au président déchu Sidi Ould Abdallahi pour avoir renoncé à son mandat, a annoncé qu’une équipe de l’OIF sera dépêchée à Nouakchott en vue de suivre à titre d’observateur le processus menant à l’élection présidentielle du 18 juillet.

Autant Abdou Diouf s’est félicité du dénouement de la crise mauritanienne, autant il s’est montré ému face à «la dégradation » de la situation politique en République de Guinée marquée par ‘’une violation’’ continue des droits de l’homme. Pourtant des efforts ont été menés par la Francophonie de concert avec communauté internationale, a relevé Abdou Diouf, avant d’indiquer que les promesses faites au tout début de leur avènement par la junte au pouvoir n’ont pas été tenues.«J’éprouve la plus grande inquiétude sur les menaces de relâchement du processus démocratique dans ce pays », a lancé le Secrétaire général de la Francophonie, soulignant toutefois qu’il n’est pas question pour la communauté internationale comme pour la Francophonie de se «relâcher » au sujet de l’assistance à apporter au peuple guinéen pour qu’il choisisse librement ses guides.

La même vigilance est de mise à Madagascar où l’Oif a nommé son représentant en la personne de l’ancien secrétaire général de l’OUA Edem Kodjo, a fait remarquer Abdou Diouf non sans se désoler de l’interruption du processus de règlement politique enclenché par le groupe de contact.

D’autres points non moins chauds mais toujours à surveiller existent sur le continent africain, a relevé M. Diouf, faisant notamment référence aux Comores, au Bénin, à la Cote d’Ivoire, au Congo, au Tchad et au Togo. D’une durée de deux jours, la 35-ème Session de l’Apf enregistre la participation de plus de 200 parlementaires dont ceux du Sénégal conduits par le président de l’assemblée nationale, Mamadou Seck. Il est à la tête d’une délégation d’une quinzaine de députés et de sénateurs dont Doudou Wade le président du groupe libéral et démocratique.
Les travaux portent sur «Crise financière, lutte contre la pauvreté et le développement », un thème général qui a été introduit dimanche après-midi par trois allocutions dont celle du président de l’assemblée nationale du Sénégal, pays qui abritera l’année prochaine les travaux de la 36-ème Session de l’APF.

Source: Rewmi


Awa Diakhate







Flashback :
< >

Mardi 23 Août 2016 - 19:45 Portail automatique Istres Provence

Mercredi 23 Novembre 2011 - 21:22 Les Français en temps de crise






Partageons sur FacebooK