Sommaire
Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.
Rss
pour y être
France
30/09/2009 - 18:22

Affaire Clearstream: l'audition de D. de Villepin

Après l'audition d'Imad Lahoud et Jean Louis Gergorin, la veille, le procès Clearstream connaissait ce mercredi la journée phare de la semaine avec la première audition de Dominique de Villepin, l'ancien Premier ministre, jugé pour "complicité de dénonciation calomnieuse" et "complicité de faux"



Affaire Clearstream: l'audition de D. de Villepin
Entendu pour la première fois dans le procès qui l'oppose à Nicolas Sarkozy, Dominique de Villepin a nié mercredi avoir comploté en 2004 contre l'actuel chef de l'Etat et s'est présenté en victime d'une manipulation.

Devant le tribunal, il s'est montré volubile et clair, s'appuyant sur les pièces du dossier que lui passaient ses avocats, en faisant même parfois lecture à la place du tribunal.

"Je suis toujours là dans les moments difficiles et j'ai les épaules larges", a-t-il dit aux juges.
Dominique de Villepin a expliqué aux juges qu'il avait été informé de cette affaire une seule fois, lors d'une réunion le 9 janvier 2004 au ministère des Affaires étrangères, qu'il dirigeait à ce moment. Il n'en aurait ensuite plus entendu parler jusqu'en juillet 2004.
source: lemonde.fr/

Dominique de Villepin assure qu'il n'a "jamais" reçu ni donné d'"instruction présidentielle" de Jacques Chirac dans le dossier Clearstream. L'ancien vice-président d'EADS, Jean-Louis Gergorin, affirme au contraire que Dominique de Villepin s'était recommandé d'instructions de Jacques Chirac. Il dit également que c'est Dominique de Villepin qui lui a demandé de transmettre à la justice les faux listings Clearstream.
source: lepoint.fr/

On notera que les juges d'Huy et Pons estimant au terme de leur instruction qu'il (D. de Villepin) «s'(était) délibérément engagé, aux côtés d'Imad Lahoud et Jean-Louis Gergorin, dans un processus frauduleux» en ne stoppant pas la machine infernale qui se mettait en route, et qui consistait à glisser le nom de «Nicolas de Nagy Bocsa» parmi les bénéficiaires de comptes bancaires chez Clearstream. Et cela «dans un contexte de rivalité politique» pour la course à l'Elysée.
source: leparisien.fr/

Quant à la prise de parole en public de Pierre Charon, l'avocat de Nicolas Sarkozy: "J'étais quand même consterné de voir Dominique Galouzeau de Villepin +flangardé+ de sa femme et de ses trois enfants insulter le président de la République et confondre le Club Méditerranée, dont il est un adepte, avec la 11ème chambre correctionnelle. Il ne manquait plus que les palmes et la planche à voile", il faut préciser que le coup est si bas que l'on est tenté de penser qu'il n'y a rien de mieux à dire.

S. D. / Source web








Flashback :
< >

Mardi 23 Août 2016 - 19:45 Portail automatique Istres Provence

Mercredi 23 Novembre 2011 - 21:22 Les Français en temps de crise

Monde: Toute l'Actu | France | Régions | L'Info en Temps Réel | Commerces et services | Publi-Reportages | Internet | L'Economie en temps réel et en continu | La Bourse en Direct | Faits Divers - Société | Humeurs - Rumeurs | Tribune Libre | Chroniques | Art et Culture | Histoire | Al Wihda International | Altermag | Forum laïc | Stars-Sailors-League







Partageons sur FacebooK
Petites annonces