Sommaire
Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.

Rss
 
Sénégal d'Aujourd'hui
24/06/2009 - 12:35

Affaire du Sénégalais maltraites en Espagne: le Sénégal portera plainte

Les violences exercées par des policiers espagnols sur un émigré sénégalais à expulser auront une suite judiciaire. Le Garde des Sceaux, ministre de la Justice, a instruit le Parquet général pour qu’il enclenche « immédiatement » des poursuites contre X pour actes inhumains et dégradants.



Suite à un enregistrement vidéo diffusé sur internet et montrant des policiers espagnols malmener un émigré sénégalais, le ministre d’Etat, Garde des Sceaux, ministre de la Justice, Madické Niang, « a instruit le parquet général à enclencher immédiatement des poursuites contre X pour actes inhumains et dégradants prévus et réprimés par la Convention des Nations Unies contre la torture et autres peines ou traitements cruels inhumains ou dégradants, adoptée à New York le 10 décembre 1984 », annonce un communiqué de presse reçu hier de ce ministère.

Cette décision d’enclencher des poursuites judiciaires intervient après que le ministère de la Justice eut saisi la représentation diplomatique du Sénégal en Espagne « pour avoir des informations sur l’identité de la victime aux fins de confirmer, éventuellement, sa nationalité sénégalaise », ajoute le communiqué.

L’auteur de l’enregistrement, Lamine Mbengue, a été même reçu par Madické Niang, vendredi dernier, mais celui-ci n’a pas été en mesure d’identifier la victime encore moins de confirmer sa nationalité, précise le communiqué. En marge d’une rencontre des chefs de Parquet qu’il présidait, vendredi passé, Me Madické Niang, interpellé par la presse, avait laissé entendre qu’il fallait d’abord établir que la victime est bien de nationalité sénégalaise avant toute action judiciaire.

Le Garde des Sceaux, ministre de la Justice a été aussi interpellé par le député Masseck Guèye sur cette mésaventure de notre compatriote, jeudi dernier. Selon le communiqué de presse, Me Madické Niang, qui a exprimé dans sa réponse son indignation devant tout traitement inhumain infligé à une personne, a rappelé que nos tribunaux ne sont compétents dans ces cas d’espèce que s’il est avéré que la victime est de nationalité sénégalaise. « Ce qu’il fallait établir », avait-il ajouté.

L’article 664 bis du Code pénal sénégalais réprime les crimes et délits commis sur des Sénégalais en dehors du territoire national.


Source: Le Soleil


Awa Diakhate







Flashback :
< >

Mardi 23 Août 2016 - 19:45 Portail automatique Istres Provence

Mercredi 23 Novembre 2011 - 21:22 Les Français en temps de crise





Partageons sur FacebooK