Sommaire
Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.

Seton pub
pour y être
Commerces et services
19/07/2020 - 23:01

Alcmeone de Crotone


Sachez en plus sur Alcmeone de Crotone un personnage historique dans le monde de la médecine.



Il n'en est pas ressorti grand-chose, ni lui ni ses œuvres. Il était probablement un élève de Pythagore et a vécu au cinquième siècle avant J.-C., bien qu'il existe diverses hypothèses sur sa date de naissance et de floraison. Sterpellone nous dit qu'il est né vers 560 ac, alors que selon l'encyclopédie philosophique (publiée sur internet) de l'université de Stanford, il a probablement écrit entre 500 et 450 ac.
Diogène Laerzio lui attribue l'ouvrage "Perì Physeos" et affirme qu'il a beaucoup écrit en matière médicale.

J'ai tiré mon article sur Alcmeone principalement du texte de Pazzini "Storia dell'Arte Sanitaria". Selon Pazzini, il est réducteur de parler de la Grande-Grèce, en référence à la période de grand développement de la culture et de la science en Italie du Sud, il y a environ 2 500 ans, sans tenir compte également de l'élément italique déjà présent avant la colonisation grecque. Cependant, si nous pensons au poids spécifique des éléments italiques et helléniques, il est certain que quelque chose d'extraordinaire s'est produit sur ce territoire qui a également eu des répercussions importantes sur l'histoire de la médecine. Le texte de Pazzini respire la passion culturelle et l'attention pour la recherche des sources par l'auteur envers Alcmeone. Pazzini utilise la publication de Diels pour la consultation dossographique d'Alcmeone.
Alcmeone était probablement un personnage de l'école de Crotone, qui n'était pas l'école pythagoricienne, bien que proche et similaire à celle-ci d'un point de vue culturel.
De Renzi lui attribue l'une des œuvres figurant dans le "Corpus Hippocraticum", le "De prisca Medica".
Selon la dossographie, Alcmeone traitait de la religion, de la morale et de la cosmologie (la sagesse infinie des dieux, le cours des planètes, l'éternité de la lune et du ciel) ainsi que de sujets liés à la médecine, à la biologie et à la psychologie. Comme les autres philosophes présocratiques, Alcmeon s'est posé la question de la composition de la matière.
Aristote, dans sa "Métaphysique", compare le concept pythagoricien de l'énancien avec le concept alchimique de l'isonomie. Ces deux concepts sont similaires et comprennent l'origine des choses comme résultant d'une lutte entre des binômes conflictuels de "causes" (bon-mauvais ; blanc-noir ; doux-amer ; grand-petit, etc.)
Selon Calcidius, un auteur huit siècles après Alcmeon, il a pratiqué la dissection sur le corps humain pour démontrer la nature de l'œil (outre Callistene, un auditeur d'Aristote, et Ephilus). Le passage du commentaire de Calcidius au "Timée" de Platon est la seule déclaration explicite sur l'exercice de la dissection par Alcméon :

    "Nous devons montrer comment est fait l'oeil, sur lequel, avec beaucoup d'autres, beaucoup de choses admirables ont été révélées : Alcmeon Crotoniate, expert en matière physique et le premier qui s'est essayé à la dissection, Callistène, écolier d'Aristote et d'Ephilus. On dit qu'il y a deux chemins qui partent du cerveau, où se trouve le tout premier siège perceptif de l'âme, et qui atteignent la cavité des yeux où est contenu l'esprit naturel. Ces deux chemins, qui ont la même racine et partent du même point, se poursuivent un certain temps dans la partie la plus interne du front jumelé, puis se séparent à une sorte de carrefour, et atteignent la cavité des yeux, où s'étendent les chemins obliques des sourcils ; et là, en se penchant, là où les membranes reçoivent l'humidité naturelle, elles remplissent les globes protégés des paupières, et de cette flexion elles prennent le nom d'orbites... Ils ont alors remarqué que les yeux sont entourés de quatre membranes ou tuniques d'épaisseurs différentes".

Dans cette étape, vous avez la description des nerfs optiques, du chiasma optique et de leur cheminement. Le terme traduit par chemin, sentier, voie ou par d'autres avec canal exprime le mot grec original "poros". Cette étape est également importante car Chalcidius donne à Alcméon la primogéniture de la dissection, bien qu'il ne précise pas si la dissection se fait sur l'ensemble du corps ou seulement au niveau cérébral. L'étude de la connaissance et de la perception (du Système Nerveux Central, dirions-nous aujourd'hui) a été le sujet central des travaux d'Alcmeone, du moins d'après ce que nous pouvons voir sur la dossographie qui nous est parvenue.
De "De Sensatione" de Théophraste d'Hérèse, nous recevons plusieurs citations attribuées à Alcmeone :

    "Les yeux voient par l'eau qui les entoure. Il est clair qu'ils ont du feu : frappés, ils envoient en fait des étincelles. Et nous voyons par la splendeur et la transparence...
    L'ouïe dit que nous entendons avec nos oreilles, parce qu'il y a une cavité en elles. Celui-ci résonne et l'air transmet le son...
    Les odeurs peuvent être perçues car, en inhalant, nous amenons le souffle au cerveau par le nez. Quant aux saveurs, la langue douce, tendre et chaude les fait se liquéfier, les accueille et les transmet".

Théophraste d'Hérèse, disciple d'Aristote, botaniste, et son successeur dans le guide du Lycée, écrit dans son "De Sensatione", comme le rapporte le texte de Pazzini :

"L'homme en fait, dit Alcmeone, est différent des autres animaux, parce que lui seul a l'intelligence, les autres, au contraire, ressentent mais n'ont pas l'intention...
Il diffère des autres animaux parce qu'il comprend, alors que les autres animaux perçoivent mais ne comprennent pas. Pour lui, en effet, percevoir et comprendre sont deux activités différentes et non, comme le croyait Empedocle, une seule et même activité...
Toutes les perceptions viennent au cerveau et c'est là qu'elles s'accordent".


Par conséquent, selon la dossographie d'Alcmeoniona, le cerveau est l'organe directeur de l'organisme humain tout entier.
Quant au discours sur la procréation, des références à ce sujet sont offertes non seulement par Aristote, mais aussi par Éthius le Dossographe, Plutarque, Censeur (Placita,Placita Philosopharum, De die Natali).
Selon Censorino, Alcmeone a affirmé que l'enfant est né du sexe de ce parent dont la semence est plus abondante, car il pense que les deux ont contribué à la formation du nouvel être (De die Natali). Selon la dossographie, Alcmeone situe l'origine du sperme au niveau cérébral et non au niveau médullaire comme le prétendent d'autres philosophes présocratiques. De plus, le premier organe du fœtus qui se forme est précisément le cerveau (comme le rapportent Étius et Plutarque) comme siège de l'âme et le fœtus se nourrit de tout son corps "comme une éponge".
En revanche, Rufus d'Ephèse, rapporté par Oribasius, a affirmé qu'Alcmeon disait que le fœtus se nourrit avec la bouche. Alcmeone a également traité de la stérilité et en particulier celle des mules dont l'origine est due à la frigidité du sperme et à la fermeture des organes génitaux féminins.
Censorino (comme indiqué dans DK38A12 et DK38A13) :

    "Ippone croit que la graine coule dans la moelle et que cela est prouvé par le fait qu'après la montée du bétail, si l'on tue quelques mâles, il n'est pas possible de trouver de la moelle, presque épuisée.
    Mais certaines personnes rejettent cette opinion, comme Anaxagoras, Démocrite et Alcmeon Crotoniate : en fait, ils répondent qu'une fois le bétail monté, les mâles sont appauvris non seulement en moelle, mais aussi en graisse et en beaucoup d'autres viandes. Un autre problème sur lequel l'opinion des auteurs est divisée est de savoir si le fils naît uniquement de la semence du père, comme l'ont écrit Diogène, les Hippies et les Stoïciens, ou s'il naît aussi de la mère comme cela est apparu à Anaxagore et Alcméon ainsi qu'à Parménide, Empledocle et Epicure. En ce qui concerne la formation du fœtus, Alcmeone a admis ne rien savoir de précis, estimant que personne ne peut observer quelle partie de l'enfant est formée en premier.

Un autre concept alméonien qui a suscité un grand intérêt est celui "du réveil, du sommeil et de la mort". La citation hossographique communément acceptée est celle d'Éthius :

    "Alcmeon dit que le sommeil est le retrait du sang dans les vaisseaux sanguins, et l'éveil est l'expansion [du sang dans les vaisseaux] ; la retraite complète dit la mort."

Par conséquent, selon cette étape, environ 5-6 siècles plus tard qu'Alcmeone, le sommeil serait induit par une baisse du flux sanguin dans le cerveau et la mort par un arrêt de ce flux sanguin.
Selon certains auteurs, Alcmeone aurait vu la trompette d'Eustache (le conduit reliant l'oreille moyenne au pharynx). Cette affirmation est déduite d'un passage de l'"Histoire des animaux" d'Aristote :

"Alcmeon a tort quand il dit que les chèvres respirent avec leurs oreilles."


Le Pazzini, au contraire, estime que cette déduction est plutôt infondée car elle contraste avec d'autres passages dossographiques dans lesquels l'oreille est placée à l'origine de l'audition.
Le concept alcméonien de maladie est dérivé de Aetius :

    "Alcmeone (dit-il) est l'isonomie génératrice de santé de la <dynamique>, humide, sèche, froide, chaude, amère, douce... la maladie est causée par l'excès sur quelqu'un du plus chaud et du plus froid ainsi que par l'abondance de nourriture de la part de chacun ou du défaut, ainsi que dans ceux-ci ou dans le sang ou la moelle ou le cerveau".


Et donc, de l'harmonie des contraires (isonomie) entre les différentes "qualités" naît l'état de santé, tandis que de la prévalence de l'une d'entre elles (monarchie) on passe à l'état de maladie. De cette façon, Alcmeone, ainsi que d'autres philosophes présocratiques, contribue à sortir la médecine de la sphère théurgique et magique pour la faire passer à la sphère naturelle et rationaliste.
En savoir plus : http://esct-france.com/


Josie Bonnet







Flashback :
< >

Samedi 24 Octobre 2020 - 20:53 Prestashop

Samedi 24 Octobre 2020 - 18:08 Chirurgien esthétique Paris

Samedi 24 Octobre 2020 - 10:59 Devis développement mobile

Monde: Toute l'Actu | France | Régions | L'Info en Temps Réel | Commerces et services | Publi-Reportages | Internet | L'Economie en temps réel et en continu | La Bourse en Direct | Faits Divers - Société | Humeurs - Rumeurs | Tribune Libre | Chroniques | Art et Culture | Histoire | Al Wihda International | Altermag | Forum laïc | Stars-Sailors-League






Partageons sur FacebooK
Facebook Sylvie EditoWeb Facebook Henri EditoWeb
 


cookieassistant.com