Sommaire
Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.

Rss
pour y être
Faits Divers - Société
20/09/2010 - 19:22

Amadeus voudrait vendre le voyagiste

Amadeus voudrait vendre le voyagiste en ligne Opodo - Facebook se lance à l'assaut du marché du mobile.



Amadeus voudrait vendre le voyagiste
Amadeus voudrait vendre le voyagiste en ligne Opodo
Amadeus IT Holding recherche un acheteur pour sa participation de 99,4% dans l'agence de voyages en ligne Opodo et a engagé JPMorgan comme conseiller, a-t-on appris lundi auprès de trois personnes proches du dossier. La société espagnole, spécialiste des systèmes de réservation de billets, contrôle Opodo depuis 2004 mais ne considère pas le voyagiste comme un actif stratégique. Opodo, dont les concurrents sont Expedia, Priceline.com ou encore Orbitz Worldwide, a dégagé un excédent brut d'exploitation (EBE) de 17,2 millions d'euros au premier semestre, en hausse de 34%, pour un chiffre d'affaires de 53,7 millions. Opodo anticipe un EBE (Ebidta) de l'ordre de 31 millions d'euros cette année. Amadeus s'est refusé à tout commentaire sur ces informations tandis qu'Opodo n'était pas joignable dans l'immédiat. Deux agences de voyages ont été vendues à des fonds de capital investissement cette année. TA Associates a vendu l'agence eDreams, basée à Barcelone, à Permira, opération qui, selon le Financial Times, représentait 250 à 300 millions d'euros. AXA Private Equity a pris par ailleurs une participation majoritaire dans l'agence de voyages française Go Voyages.(reuters)

Facebook se lance à l'assaut du marché du mobile
"Allo Facebook ?" Selon Michael Arrington, éditeur du site Internet américain Techcrunch, la plate-forme communautaire Facebook travaillerait au lancement d'un téléphone mobile à son propre nom, en collaboration avec Joe Hewitt et Mattew Papakipos, deux développeurs reconnus. Le site serait en négociations avec plusieurs constructeurs. À la différence d'Apple, Facebook ne construirait donc pas lui-même son mobile, mais en développerait simplement le moteur, comme Google l'a fait avec Android. Question de stratégie : c'est le logiciel - et le magasin d'applications qui va avec - qui permet de gagner de l'argent - environ 30 % du prix des applications payantes vendues -, mais aussi de garder un contact direct avec le client. Les géants de l'Internet dictent leur loi. Sur Internet, on commence déjà à imaginer la multitude de possibilités que permettrait un tel téléphone : entrer en communication avec un contact en appuyant tout simplement sur la photo de son profil, avoir une idée de l'humeur d'un ami quand il vous appelle ou encore enrichir sa liste de contacts des amis d'amis... À cet engouement répondent les premières craintes : et si les conversations, numérisées étaient automatiquement mises en ligne, ou enregistrées, et analysées par des services de publicité qui cherchent à coller toujours davantage à nos sujets de préoccupation ? Et une liste rouge sera-t-elle encore possible alors que, rien que sur la France, Facebook compte 20 millions d'utilisateurs ? Si un téléphone Facebook voyait effectivement le jour, il prouverait que ce sont bien les géants d'Internet qui dictent aujourd'hui leur loi sur le marché de la téléphonie mobile, comme l'illustre Google avec le succès actuel d'Android.(lepoint)

Source: Yahoo Actualités



Victor Nouioua







Flashback :
< >

Dimanche 31 Décembre 2017 - 15:00 Voyance cartomancie medium Colombes, Ile de France

Mardi 25 Juillet 2017 - 23:13 Voyant marabout Saint-Etienne 69

Mercredi 31 Décembre 2014 - 15:00 Voyance cartomancie medium Colombes, Ile de France