Sommaire
Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.

Rss
 
Sénégal d'Aujourd'hui
25/09/2009 - 19:42

An 7 du naufrage le Joola

Le Collectif des victimes du bateau « Le Joola » réclame à l’Etat sénégalais justice. Il n’a pas manqué de pointer, au cours de sa conférence de presse d’hier, du doigt certains manquements de l’Etat du Sénégal.



Le Sénégal s’était réveillé, le 26 septembre 2002, dans la tristesse à la suite du naufrage du bateau Le « Joola » qui assurait la desserte Dakar-Casamance. Sept ans après cette tragédie qui a englouti 1863 morts provenant de 12 nationalités, le Comité d’initiative pour le Mémorial musée Le « Joola » s’apprête à commémorer le douloureux anniversaire.

Selon le porte-parole du Comité, Nassardine Aïdara, « justice » doit être rendue. « Aujourd’hui, plus que jamais, le Comité réclame que justice soit faite. L’opinion nationale et internationale peut constater que l’Etat du Sénégal n’a tenu aucun de ses engagements premiers : le bateau n’est pas renfloué, le Mémorial Musée est oublié », a regretté M. Aïdara qui faisait face à la presse. Il a rappelé d’ailleurs que 64 rescapés ont été dénombrés.

Dans la même foulée, le porte-parole du Comité a dit que face à la pression des familles des victimes et de la société civile, l’Etat avait promis de mettre en place un dispositif de solidarité comprenant un plan d’urgence pour la Casamance, un fonds spécial d’un milliard de FCfa pour les jeunes de la Casamance, l’octroi de bourses aux étudiants casamançais et la prise en charge des pupilles de la nation. Et de poursuivre que le gouvernement sénégalais persiste toujours dans son refus d’assurer le devoir de mémoire.

« Le chef de l’Etat s’était engagé à édifier un Mémorial le « Joola » à un endroit qui sera choisi d’un commun accord et selon une conception qui serait soumise à l’agrément de toutes les parties », a-t-il rappelé. En revanche, reconnaît le Collectif, « une indemnisation a été octroyée aux familles de victimes qui en ont fait la demande. D’autres familles ont choisi d’attendre que justice soit rendue ». Même s’« il faut aller la chercher jusqu’en Chine » pour l’obtenir, a soutenu Idrissa Diallo, président du Collectif.


Source: Le Soleil


Awa Diakhate







Flashback :
< >

Mardi 23 Août 2016 - 19:45 Portail automatique Istres Provence

Mercredi 23 Novembre 2011 - 21:22 Les Français en temps de crise





Partageons sur FacebooK