Sommaire
Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.

Rss
pour y être
Sport
08/07/2009 - 18:56

Armstrong remet les compteurs à zéro


Nous n'en sommes qu'à la quatrième étape que déjà les phénomènes exceptionnels s'accumulent sur le Tour de France avec une régularité métronomique. Une preuve de supplémentaire de l'existence de Dieu et de la trotteuse ?



Hier, sur un parcours qui tenait de la piste noire, l'équipe Astana de Contador et Armstrong a remporté le contre-la-montre par équipes avec 18 secondes d'avance sur Garmin et 40 sur les Saxo Bank du maillot jaune Cancellara. Les chronométreurs du Tour se massent alors les tempes. Il va falloir départager Armstrong et Cancellara, premiers au général ex aequo, avec les fractions de secondes enregistrées lors du contre-la-montre de Monaco pour désigner le porteur du maillot jaune.

Le cyclisme étant un sport de calcul mental et de statistiques pascaliennes, Cancellara garde le paletot pour 22 centièmes. Qu'a dit le Bernois ? Que cela démontrerait la supériorité horlogère de la Confédération helvétique sur le reste du monde : «Je suis fier de cette précision suisse», a bombé le torse Cancellara qui n'en menait quand même pas large vu la vitesse à laquelle les Astana ont avalé le parcours en sacrifiant les plus faibles, comme toutes les équipes (le temps était pris sur le cinquième coureur).

Charrue. Comme il n'y a pas moyen de couper la tunique en deux pour le moment, la montre gousset donne donc l'avantage à Cancellara qui, 30 bornes durant, a tracté les frères Schleck qui formaient une charrue à double soc. Quels enseignements tirer de cette journée ? Que les planches du tour vibrent du four de Cadel Evans (Silence Lotto) et Menchov (Rabobank).

Le Russe a chuté mais perd surtout plus de deux minutes. Le voilà qui hiberne déjà au milieu du classement général (72e, à 3'52''). Quant à Evans, son équipe qui a semé la moitié de ses coureurs tout le long du parcours accusait 2'35'' de retard. Voilà l'Australien 35e à 2'59" de Cancellara et d'Armstrong.... lire la suite de l'article sur Libération.fr


Source: Libération via Yahoo News


Les revues de presse






Flashback :
< >

Mardi 23 Août 2016 - 19:45 Portail automatique Istres Provence

Mercredi 23 Novembre 2011 - 21:22 Les Français en temps de crise

Sport






Partageons sur FacebooK