Sommaire
Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.

pour y être
Afrique et Moyen-Orient
07/10/2009 - 16:09

Arrestation d'un des auteurs du génocide rwandais

La police ougandaise a arrêté l'un des principaux architectes du génocide de 1994 au Rwanda.



Ancien capitaine de l'armée et officier des services de renseignement, Idelphonse Nizeyimana etait un membre présumé de "l'Akazu", l'entourage du président de l'époque Juvénal Habyarimana, considéré comme les instigateurs et planificateurs du génocide.

Cet ancien officier figurait sur la liste des 12 accusés recherchés par le Tribunal pénal international sur le Rwanda (TPIR) qui siège à Arusha, en Tanzanie. La plupart pourraient se cacher en République démocratique du Congo (RDC).

"Idelphonse Nizeyimana a été arrêté" sur le territoire ougandais, a indiqué le porte-parole de l'armée ougandaise, le lieutenant-colonel Felix Kulayigye. Il n'a donné aucun détail sur les circonstances de l'arrestation.

Après son arrestation, Nizeyimana a été extradé dans un faubourg de Kampala, en Tanzanie, pour comparaître devant le TPIR.

Dans les forêts du Congo

Les Etats-Unis avaient mis une prime de cinq millions de dollars sur sa tête. Il est recherché pour génocide, complicité de génocide et incitation directe et publique à commettre un génocide.

D'après le TPIR, Nizeyimana et d'autres suspects avaient préparé des listes d'intellectuels et de responsables tutsis à l'intention des exécutants du génocide -militaires et miliciens.

On lui reproche aussi d'avoir érigé des barrages routiers où des Tutsis furent massacrés et d'avoir fourni armes et moyens de transport aux miliciens en sachant qu'ils serviraient au génocide.

Nizeyimana aurait, lors du génocide, envoyé des militaires au domicile de l'ancienne reine du Rwanda, Rosalie Gicanda -figure symbolique pour tous les Tutsis-, qui a été exécutée sur son ordre.

Selon Alphonse Nkusi, porte-parole du procureur général du TPIR, l'ancien militaire aurait passé les 15 dernières années dans les forêts de l'est de la RDC à se battre pour un groupe rebelle hutu.

Le génocide de 1994 au Rwanda a fait, estime-t-on, environ 800.000 victime... Lire la suite sur LEXPRESS.fr


Source: L'Express via Yahoo News

Awa Diakhate










Flashback :
< >

Mardi 23 Août 2016 - 19:45 Portail automatique Istres Provence

Mercredi 23 Novembre 2011 - 21:22 Les Français en temps de crise

Europe | Amériques | Afrique et Moyen-Orient | Asie & Extrême Orient | Océanie | USA UK and Malta News | La actualidad en español | Deutsche Nachrichten | Nouvelles de la Faim et de la Mort!






Partageons sur FacebooK
Facebook Sylvie EditoWeb Facebook Henri EditoWeb



Mobile
Facebook
Twitter
LinkedIn