Sommaire
Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.

Rss
pour y être
Afrique et Moyen-Orient
13/08/2009 - 17:54

Arrestation en RDC d'un homme accusé de génocide au Rwanda

Un homme accusé d'avoir planifié le massacre d'au moins 2.000 Tutsis rwandais a été arrêté en République démocratique du Congo, annonce le ministre congolais de l'Information, Lambert Mende.



Grégoire Ndahimana a été arrêté dimanche au Nord-Kivu par des soldats congolais lors d'une opération contre les rebelles hutus des Forces démocratiques pour la libération du Rwanda (FDLR).

"Il a été découvert par nos unités en opération au Nord-Kivu (...) Il se cachait parmi les FDLR", a dit le ministre.

Ndahimana était administrateur de la ville rwandaise de Kivumu pendant le génocide de 1994 au cours duquel quelque 800.000 Tutsis et Hutus modérés ont été tués.

Selon l'acte d'inculpation du Tribunal pénal international pour le Rwanda (TPIR), il est responsable de la mort d'au moins 2.000 Tutsis, tués pour la plupart lorsque des Hutus ont démoli à l'aide d'un bulldozer l'église à l'intérieur de laquelle ils étaient enfermés.

D'après le TPIR, en juillet 1994 pratiquement tous les 6.000 Tutsis habitant Kivumu avaient été tués.

Le TPIR, basé à Arusha, en Tanzanie, recherchait Ndahimana pour génocide ou complicité de génocide, conspiration en vue de commettre un génocide et crimes contre l'humanité.

Douze autres suspects inculpés par le TPIR restent en fuite.

Lambert Mende a précisé que Ndahimana serait transféré à Arusha.

La plupart des anciens militaires rwandais et des membres de la milice Interahamwe responsable du génocide ont fui en RDC après l'arrivée au pouvoir de rebelles tutsis emmenés par l'actuel président rwandais Paul Kagame.

Leur présence dans l'est du Congo a été le prétexte à deux interventions militaires rwandaises qui ont déclenché de 1998 à 2003 une guerre et une catastrophe humanitaire qui a fait 5,4 millions de morts au cours des dix dernières années.

L'armée congolaise a déclenché au début de l'année, avec le soutien de la Mission des Nations unies au Congo, des opérations militaires contre les FDLR, qui comptent dans leurs rangs des génocidaires.


Source: Reuters via Yahoo News


Awa Diakhate








1.Posté par anick roschi le 14/08/2009 08:50 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Herbe douce


À son huitième jour
Bergeronnette
La bien nommée

À sa huitième année
Bergeronnette
La bien aimée
Sur un tronc
Sa tête éclatée

Après huit années
Bergeronnette
Ton bourreau prisonnier
Sa tête purif...


Flashback :
< >

Mardi 23 Août 2016 - 19:45 Portail automatique Istres Provence

Mercredi 23 Novembre 2011 - 21:22 Les Français en temps de crise






Partageons sur FacebooK
Petites annonces