Quantcast
Sommaire
Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.

pub       
Consultez nos voyants, marabouts, mediums
soyez-y!
Commerces et services
18/10/2021 - 09:42

Assurance sur le crédit


Sachez en plus sur les assurances liées au crédit en lisant notre memorandum du jour. A bientôit chers lecteurs et chères lectrices !



L'assurance-prêt est une assurance de pointe conçue pour répondre aux besoins modernes. De plus en plus de particuliers s'adressent aux banques pour obtenir un prêt personnel afin de répondre à des besoins très variés, mais il peut arriver que l'emprunteur se retrouve dans une situation financière telle qu'il n'est plus en mesure de rembourser les sommes dues. Ces situations sont de plus en plus fréquentes, notamment en raison de la crise économique et de la précarité des contrats de travail. C'est pourquoi certaines compagnies d'assurance ont choisi de proposer ces produits innovants, qui représentent une forme de protection à la fois pour le particulier, c'est-à-dire la personne qui reçoit le prêt, et pour la banque qui l'accorde. L'assurance emprunteur apporte donc un soutien financier dans le cas où le bénéficiaire d'un prêt n'est plus en mesure de payer les échéances à l'établissement prêteur, de sorte que lorsqu'une telle situation se présente, c'est la compagnie d'assurance qui se charge de payer les sommes dues.

Pour que la compagnie d'assurance paie les versements, certaines conditions doivent être remplies. Ces conditions varient d'une police à l'autre : pour les connaître en détail, il est donc nécessaire de consulter le dossier d'assurance. Dans la grande majorité des cas, ces polices d'assurance prévoient que la compagnie d'assurance paiera le versement pour le compte du titulaire du prêt en cas de décès, s'il devient invalide (de ce point de vue, le seuil d'invalidité à partir duquel la compagnie d'assurance apporte un soutien financier est indiqué), s'il perd son emploi (pour les salariés), s'il est temporairement invalide et dans d'autres cas. Pour que la compagnie d'assurance puisse payer les échéances à la banque au nom de l'assuré, celui-ci doit bien sûr produire les documents nécessaires pour prouver qu'il est effectivement dans l'incapacité de payer les échéances dues.

Ces polices d'assurance sont connues sous le nom de polices de protection du crédit, souvent appelées CPI, qui signifie Credit Protection Insurance, et leur paiement peut être effectué par tranches ou même en une seule fois au début du prêt. Les contrats CPI sont sans doute les plus courants, mais le monde de l'assurance emprunteur comprend également des contrats dits annexes, qui offrent différents types de protection : un exemple de contrat annexe est l'assurance emprunteur qui permet au titulaire du prêt de ne pas payer quelques échéances s'il est temporairement dans l'incapacité de le faire.

Les assurances de prêt sont dans la plupart des cas facultatives, les emprunteurs sont donc libres de les souscrire ou non. Cependant, il est de plus en plus fréquent que les banques exigent explicitement cette couverture d'assurance, en en faisant dans certains cas une condition nécessaire à l'octroi du prêt. La présence d'une police de ce type est considérée comme une condition préalable à l'octroi du prêt, notamment lorsque le particulier demande une somme d'argent importante ou lorsque la situation économique du demandeur est considérée comme présentant un risque élevé d'insolvabilité. Il est très utile de rappeler que si l'assurance est expressément demandée par la banque, son coût doit être inclus dans le TAEG, c'est-à-dire le taux annuel effectif global. Le TAEG est un paramètre qui comprend les coûts d'un produit donné dans son intégralité. Si le prêt considère qu'il est indispensable de souscrire cette police, ce coût supplémentaire est inclus dans le TAEG dans un souci de transparence maximale. Il est important de souligner cet aspect afin que le consommateur puisse évaluer en toute connaissance de cause la commodité d'un prêt, et grâce aux systèmes de comparaison actuels, il n'est pas du tout compliqué de trouver la solution la plus adaptée à ses besoins.

Dans le cas où une politique de prêt n'est pas exigée par l'institution financière, le consommateur est totalement libre de la contracter ou non, il doit donc se demander si elle est abordable ou non. Il est certain que la couverture que ces assurances peuvent offrir offre une grande tranquillité d'esprit au titulaire d'un prêt, en le protégeant de situations critiques qui pourraient le priver de la possibilité de payer régulièrement les échéances. D'un autre côté, bien sûr, la souscription d'une telle police d'assurance est un coût qui affecte la commodité du prêt, et le consommateur doit donc peser le pour et le contre.

Bien entendu, la pertinence d'un tel contrat doit être évaluée au cas par cas, en fonction de la situation économique de l'emprunteur et des différentes caractéristiques du produit d'assurance, mais d'une manière générale, il est conseillé de souscrire une assurance de prêt si vous demandez un prêt important.

En savoir plus : https://theoueb.com/site-16282-credit-conseil


josie bonet






Monde: Toute l'Actu | France | Régions | L'Info en Temps Réel | Commerces et services | Publi-Reportages | Internet | L'Economie en temps réel et en continu | La Bourse en Direct | Faits Divers - Société | Humeurs - Rumeurs | Tribune Libre | Chroniques | Art et Culture | Histoire | Al Wihda International | Altermag | Forum laïc | Stars-Sailors-League