Sommaire
Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.

Rss
 
Commerces et services
12/06/2018 - 17:21

Assurance vie

L'assurance vie représente une bonne solution d'épargne en plus d'une excellente solution pour protéger ses proches. Ce service souvent vendu par les courtiers en Suisse est tout de même bien vu et bien comprit. On ne rigole avec la protection de ses proches en en Suisse de Lausanne à Genève on est très pointilleux et pointilleuse la-dessus. Axxys un nom bien connut sur la Suisse représente d'après nous un bon point de départ.



La société Axxys gérante du site internet mis en valeurs dans cet article a vraiment à coeur de mettre en place des polices d'assurance vie qui couvrent de vrais besoins. Avant d'avancer sur ce point voyons un peu plus en détail comment est organisée la prévoyance dans un pays comme la Suisse. C'est en effet très différent d'un pays comme la rance.

Le système des 3 piliers en Suisse :
Le premier pilier outil de prévoyance de l'Etat est une base existentielle en Suisse. Pour les bénéficiaires des prestations du premier pilier, l'État Suisse garantit une base existentielle minimale pour la vieillesse, en cas d'incapacité à gagner sa vie. La Suisse remplit ainsi la principale obligation de l'État-providence. Les assurés sont soumis à une obligation de cotisation Dans le premier pilier, toutes les personnes vivant ou travaillant en Suisse sont assurées dès la naissance. Les Suisses de l'étranger peuvent s'auto-assurer. Ceux qui vivent ou travaillent en Suisse paient des cotisations à partir du 1er janvier après l'âge de 17 ans. Les personnes sans activité lucrative sont soumises à l'obligation de cotiser à partir de 20 ans. Les bénéficiaires de rentes (âgés de 65 ans et plus) et les retraités (âgés de 64 ans et plus) qui ont un emploi rémunéré ne versent des cotisations que si leur salaire dépasse CHF 1400. Le financement se fait par un pourcentage du salaire et des contributions fédérales. Le premier pilier est financé par le système de distribution. En d'autres termes, les personnes qui ont un emploi rémunéré et les employeurs paient des cotisations mensuelles pour financer les paiements des bénéficiaires actuels de la pension. Tout aussi important est le financement par la Confédération et les cantons à travers la taxe sur la valeur ajoutée ainsi que les taxes sur l'alcool et le tabac.

Le troisième pilier - combler les lacunes avec des dispositions privées La prévoyance privée était ancrée dans la Constitution fédérale en 1972. Le troisième pilier vise à combler aussi complètement que possible les écarts dans les revenus des premier et deuxième piliers. De cette façon, le niveau de vie sera garanti même pendant la retraite. Enregistrer pour vous La fourniture privée est facultative. Par conséquent, il est encouragé par la Confédération et les cantons avec des allégements fiscaux. Le financement du troisième pilier intervient dans le système de capitalisation. Cela signifie que tout le monde paie directement pour ses services et économise ainsi pour sa vieillesse (contrairement au système d'allocation du premier pilier: dans l'AVS, les versements AI et PC des cotisations vont directement aux bénéficiaires des rentes). Le deuxième pilier - Le régime de prévoyance professionnelle de 1985 est le deuxième pilier du système social suisse. Son objectif est de contribuer à maintenir éventuellement le niveau de vie actuels après la retraite. Pourquoi la prévoyance professionnelle est-elle importante ? Régime de retraite est synonyme de fonds de pension d'entreprise, à savoir le deuxième pilier du système social suisse, régie par la loi fédérale sur la prévoyance professionnelle vieillesse, survivants et invalidité (LPP). Ils doivent s'assurer que tous les travailleurs à partir de 17 ans sont affiliés. Les travailleurs indépendants peuvent également s'inscrire. La performance du deuxième pilier, doit être jusqu'à 75% du dernier salaire, en tout cas, pas actuellement plus d'un salaire annuel de 85 000 francs. La LPP exige que la prévoyance professionnelle soit financée par le système de capitalisation, de sorte que chaque sauvegarde et soutient directement ses performances, avec l'employeur qui paie au moins la moitié des contributions.

En savoir plus avec le site internet de la société Axxys : http://123vie.ch
 


Francesco Andreiuolo






Francesco Andreiuolo


Flashback :
< >

Mardi 19 Juin 2018 - 19:59 Pronostics Russie Egypte

Mardi 19 Juin 2018 - 19:19 Chirurgie esthétique Marseille

Lundi 18 Juin 2018 - 14:44 Numérologie sacrée


Si vous voulez encourager EditoWeb MagaZine,faites un don:




Partageons sur FacebooK

Petites annonces