Sommaire
Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.

pour y être
France
10/06/2009 - 20:14

Aubry tire les leçons de la déroute socialiste

Martine Aubry a proposé hier mardi au Parlement du PS de "changer de cap" en 6 mois, pour tirer toutes les conséquences de son fiasco aux européennes.



"Notre parti a subi dimanche une importante défaite électorale", a affirmé la première secrétaire devant les quelque 500 participants du Conseil national qui s'est déroulé à huis clos deux jours après l'échec cuisant qui a vu le Parti socialiste simplement recueillir 16,48 % des voix .

 "Nous avons six mois pour changer de cap", a-t-elle averti, tout en marquant sa détermination à poursuivre le combat. A l'issue de cette grand-messe de plus de quatre heures, Martine Aubry a jugé devant la presse que ce Conseil national s'était déroulé "dans un climat de lucidité, sincérité, et convivialité".

Assurant ne "pas avoir entendu de règlement de comptes entre les socialistes", elle a indiqué avoir fait trois types de proposition : "refondation de nos idées et de notre projet", "nouvelle démarche de rassemblement à gauche" pour "bâtir une maison commune", et "refondation de notre parti". Pour une "nouvelle gouvernance", dès la semaine prochaine, une équipe resserrée d'une quinzaine de membres sera mise en place.

Martine Aubry envisage aussi une instance avec "des grandes figures" comme Bertrand Delanoë, Laurent Fabius, Ségolène Royal, François Hollande. Elle appelle toutes les personnalités à venir travailler à cette refondation, certains, selon elle, adhérant déjà à la démarche et d'autres "souhaitant continuer à discuter avec nous".

Benoît Hamon, battu aux européennes en Ile-de-France, a annoncé sa décision de rester porte-parole alors qu'il avait évoqué son possible retrait. "Au moment où le PS n'est pas forcément dans la meilleure forme", partir "brouillerait encore plus l'image de ce parti", selon lui. Il entend rester pour "oeuvrer" au "rassemblement de la gauche" avec notamment les écologistes et les communistes pour "construire une nouvelle espérance" pour 2012".

"Plus d'audace"

Ségolène Royal était...... lire la suite de l'article sur Lepoint.fr


Source; Le Point via Yahoo News

Awa Diakhate










Flashback :
< >

Mardi 23 Août 2016 - 19:45 Portail automatique Istres Provence

Mercredi 23 Novembre 2011 - 21:22 Les Français en temps de crise

Monde: Toute l'Actu | France | Régions | L'Info en Temps Réel | Commerces et services | Publi-Reportages | Internet | L'Economie en temps réel et en continu | La Bourse en Direct | Faits Divers - Société | Humeurs - Rumeurs | Tribune Libre | Chroniques | Art et Culture | Histoire | Al Wihda International | Altermag | Forum laïc | Stars-Sailors-League






Partageons sur FacebooK
Facebook Sylvie EditoWeb Facebook Henri EditoWeb



Mobile
Facebook
Twitter
LinkedIn