Sommaire
Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.

pour y être
Commerces et services
15/04/2020 - 10:08

Augmentation mammaire Genève, des questions et des réponses ?

L'augmentation mammaire en Suisse on y pense beaucoup. Cet article du Docteur Xavier Tenorio va vous permettre d'en savoir beaucoup plus sur l'augmentation mammaire avec des réponses très précises à vos questions ! L'augmentation mammaire est une chirurgie plastique qui vise à agrandir le sein, ou à corriger des imperfections particulières grâce à l'utilisation de prothèses en silicone.
Ces dernières années, ce type de chirurgie a enregistré une forte augmentation de la demande, devenant une opération simple et à très faible risque pour des patients sans pathologies particulières.



Il n'existe pas de traitement non chirurgical efficace pour l'augmentation mammaire. Si vous voulez retrouver la confiance en votre apparence physique, vous pouvez subir une chirurgie mammaire à Genève.  Je prend en charge personnellement chaque patiente à travers toutes les phases de cette opération. L'augmentation mammaire à Genève est maintenant devenue peu invasive et implique une incision autour de l'aréole ou dans le sillon sous-mammaire d'environ 6-7 centimètres. Après la cicatrisation, l'insertion de la prothèse n'entraînera qu'une petite cicatrice.
Après l'opération, le patient est généralement libéré après une nuit d'hospitalisation. La première semaine, la patiente devra porter un soutien-gorge spécial pour soutenir ses seins. Les activités professionnelles peuvent être reprises après 7 jours, les activités sportives après environ 2 à 3 semaines.

L'augmentation mammaire est la technique la plus efficace car :
  • Elle garantit le meilleur résultat esthétique
  • Elle est durable (prothèse garantie à vie)
  • Vous permet de choisir parmi de nombreuses prothèses celle qui vous convient le mieux
 TECHNIQUES CHIRURGICALES
Selon les différents cas, la prothèse peut être insérée :
  • rétrogulaire (entre la glande et le muscle)
  • rétractable (derrière le plastron)
  • partiellement arrière-musculaire (double plan)
  • Les incisions sont placées dans des zones cachées, par exemple sous le pli de la poitrine ou à la jonction entre la peau et l'aréole.
La glande mammaire n'est pas impliquée dans l'opération, et il est donc possible d'allaiter.

UN SEIN NATUREL
En étudiant bien le cas du patient, il est possible de garantir un résultat naturel en tenant compte des facteurs suivants :
  1. Il ne faut pas exagérer avec la taille
  2. Vous pouvez choisir entre différentes prothèses celle qui vous convient le mieux
  3. L'effet est également naturel au toucher, car la prothèse est située sous le sein naturel.
 

PROTHÈSE GARANTIE À VIE
La dernière génération d'implants mammaires utilisée dans notre clinique a reçu la certification de garantie à vie de la FDA américaine et du ministère de la santé.

Il est possible que le patient décide de subir une nouvelle opération au cours de sa vie parce que son physique a changé, mais pas à cause de l'usure des prothèses.

 

REMPLACEMENT DES IMPLANTS MAMMAIRES - POURQUOI ET QUAND LE FAIRE
On entend souvent dire que les prothèses doivent être remplacées au bout de dix ans.

Avec les nouvelles prothèses, ce n'est pas vrai.

La dernière génération de prothèses, qui sont utilisées dans cette clinique, a reçu une certification de garantie à vie de la FDA américaine et plus tard d'autres ministères de la santé.

Cela signifie qu'ils n'ont pas besoin d'être remplacés, car ils ne sont pas sujets à l'usure.

Toutefois, il est possible que le patient veuille subir l'opération parce qu'en changeant son physique (par exemple, en raison d'un amaigrissement), il ressent le besoin de trouver des prothèses plus adaptées à l'esthétique, ou simplement parce qu'au fil des ans, il a changé la perception de son esthétique et de ses goûts.

QUESTIONS FRÉQUEMMENT POSÉES

Q : Pourrai-je allaiter après avoir subi une mastoplastie additive ?
    R : Oui, l'insertion d'implants mammaires n'affecte pas l'allaitement et les implants mammaires utilisés sont sûrs, ils ne sont pas nocifs, ils ne provoquent pas de cancer et ne libèrent pas de substances qui peuvent être transmises au nouveau-né par le lait.

    Q : Quand puis-je recommencer à prendre des bains de soleil après une opération ?
    R : L'exposition directe à la lumière du soleil ou aux lampes UV n'est pas recommandée au cours du premier mois suivant l'opération.

    Q : Quand pourrai-je reprendre une activité sportive après une opération de mastoplastie ?
    R : En une semaine, toute douleur ou gêne diminuera rapidement, l'activité physique doit être évitée pendant environ 1 mois, et ne peut être reprise qu'après avoir reçu l'approbation du chirurgien.

    Q : Après l'opération de mastoplastie, pourrai-je voler ou faire des activités sous-marines ?
    R : Absolument oui, la patiente pourra mener la vie normale qu'elle avait avant. Les prothèses utilisées n'explosent ni à bord de l'avion ni lors d'une activité sous-marine.

    Q : Quelle est la durée de vie habituelle des prothèses ?
    R : D'un point de vue matériel, les prothèses modernes en gel de silicone sont garanties à vie et n'ont pas besoin d'être remplacées. Il n'y a pas de date d'expiration !

    Q : Existe-t-il des techniques alternatives pour l'augmentation mammaire ?
    R : L'augmentation mammaire peut être réalisée par lipofilling, en prenant du tissu adipeux comme dans la liposuccion et en infiltrant ce tissu au niveau du sein.  Dans le monde scientifique, cette technique est très discutée et parfois contestée pour diverses raisons.
    Tout d'abord, pour augmenter la taille d'un sein, il faut au moins 150-200 cc de graisse par sein et comme les cellules greffées prennent racine dans un pourcentage variant entre 30-50%, il faudrait prendre au moins 600 cc de graisse (pour les deux seins), pour une augmentation d'une seule taille.
    Cela n'est pas possible chez les personnes minces.
    En outre, plusieurs opérations (3-5) seraient nécessaires pour assurer un taux de survie plus élevé de la graisse greffée.
    Le lipofilling est également remis en question par le monde scientifique car la graisse greffée peut subir une calcification qui, dans la région mammaire, peut être confondue avec une lésion tumorale à la mammographie.
 
En savoir plus : https://www.aesthetics-ge.ch/fr/traitements/chirurgie-des-seins/augmentation-mammaire/

Xavier Tenorio











Flashback :
< >

Lundi 27 Juillet 2020 - 18:35 Agence Web Genève

Lundi 27 Juillet 2020 - 15:45 Traitement anti calvitie efficace

Lundi 27 Juillet 2020 - 15:25 Rhinoplastie non chirurgicale

Monde: Toute l'Actu | France | Régions | L'Info en Temps Réel | Commerces et services | Publi-Reportages | Internet | L'Economie en temps réel et en continu | La Bourse en Direct | Faits Divers - Société | Humeurs - Rumeurs | Tribune Libre | Chroniques | Art et Culture | Histoire | Al Wihda International | Altermag | Forum laïc | Stars-Sailors-League






Partageons sur FacebooK
Facebook Sylvie EditoWeb Facebook Henri EditoWeb



Mobile
Facebook
Twitter
LinkedIn