Quantcast
Sommaire
Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.

pub       
Consultez nos voyants, marabouts, mediums
soyez-y!
Commerces et services
15/10/2021 - 10:11

Augmentation mammaire Suisse


Notre article du jour sur l'augmentation mammaire vous permettra d'en savoir plus sur cette opération ainsi que sur le Lipofilling mammaire à Genève. Nous vous conseillons de manière neutre des articles sur la fin afin de vous permettre de lancer votre projet en sécurité.



L'augmentation mammaire est une procédure chirurgicale utilisée pour augmenter la taille d'un petit sein ou pour remplir adéquatement un sein vide. L'augmentation du volume sont obtenus par l'insertion d'un implant en silicone, qui est placé soit sous la glande mammaire, soit sous le muscle grand pectoral (double plan). La voie d'accès utilisée pour l'insertion de la prothèse se situe au niveau du sillon inframammaire ou au niveau de la partie inférieure de la circonférence aréolaire ; parfois, cependant, lorsque l'aréole doit être repositionnée plus haut ou réduite en taille, l'incision couvre toute la circonférence aréolaire.
 

Augmentation mammaire : en détail

Le sein est la partie du corps féminin qui attire le plus l'attention de la gent masculine, à condition, bien sûr, qu'il soit prospère et ferme, attrayant et bien formé. Une femme aime généralement être admirée et désirée, et une belle poitrine est certainement l'arme qui peut satisfaire ces désirs : celles qui en ont sont fières, et celles qui n'en ont pas aimeraient en avoir. Bien qu'ils aient subi diverses modifications structurelles au cours des cinquante dernières années, ils sont actuellement utilisés aux mêmes fins que celles qui ont conduit à leur création : la reconstruction mammaire après une ablation du sein pour cause de tumeur, la symétrie entre deux seins en cas d'asymétrie et également l'augmentation esthétique de seins trop petits ou le remplissage de seins vides.

Intervention chirurgie des seins

Réalisée à des fins esthétiques, c'est-à-dire pour donner à la patiente une poitrine plus volumineuse et plus ferme ou pour combler un sein vidé par la grossesse et l'allaitement, elle est effectuée sous anesthésie générale, dure de une à deux heures et consiste en la création d'une poche, sous la glande mammaire ou le muscle grand pectoral, capable de contenir la prothèse qui sera ensuite insérée.

SITE D'IMPLANTATION

J'utilise presque toujours la technique du double plan, qui consiste à créer une poche sous le muscle grand pectoral où sera placé l'implant, après un décollement partiel de la glande mammaire, dans sa partie inférieure, du muscle lui-même, de sorte que l'implant placé donne une plus grande projection du pôle inférieur. Dans certains cas particuliers, cependant, chez les jeunes patientes ayant une peau mammaire tonique et un sous-cut assez épais, nous positionnons la prothèse à un endroit subglandulaire, c'est-à-dire au-dessus du muscle pectoral ; dans ce cas, l'inconfort postopératoire est moindre et la récupération est plus rapide.

VOIES D'ACCÈS

Il existe trois façons d'accéder à cette poche : sous-mammaire, avec une incision réalisée au niveau du sillon sous-mammaire ; axillaire, avec une incision à l'intérieur du creux axillaire ; périaréolaire, avec une incision sur l'hémicirconférence inférieure à la limite entre l'aréole et la peau environnante. Parmi ces trois, nous préférons utiliser l'incision au niveau du sillon sous-mammaire, qui est, à notre avis, le site le plus caché et avec le temps le moins évident ; de plus, ce type d'incision, contrairement à la périaréolaire, n'apporte aucun type d'interruption et de distorsion de la glande mammaire.
Dans les trois cas, cependant, la cicatrice résiduelle est petite, entre cinq et six centimètres, et est située dans des zones cachées ou très discrètes. La suture est réalisée avec des points internes résorbables, qui ne doivent donc pas être retirés, et renforcée soit par un seul point intradermique, qui doit être retiré après environ huit à dix jours.
Au fil des mois, la cicatrice résiduelle, si elle est bien soignée et massée de manière adéquate, peut être très peu visible. Le matin suivant l'opération, après l'enlèvement des drains, que nous utilisons toujours en cas de pose de prothèse sous-musculaire et occasionnellement en cas de pose sous-glandulaire, la patiente peut déjà rentrer chez elle ; elle doit porter pendant quelques jours un pansement légèrement compressif pour favoriser la fixation de la prothèse à l'intérieur de la poche créée, et pendant un à deux mois un soutien-gorge avec un maintien adéquat. Le travail peut être repris sans problème dans les jours qui suivent l'opération, à condition que le patient n'effectue pas d'activités manuelles pénibles. En ce qui concerne le sport, en revanche, il faudra attendre environ deux semaines après l'opération, avec des variations selon le site d'implantation des prothèses, sous-glandulaire ou sous-musculaire, et selon les individus. Notre tâche consistera à suivre la patiente pas à pas sur ce chemin, en lui disant ce qu'elle peut et ne peut pas faire.

Prothèses mammaires

Ceux qui sont le plus utilisés dans notre pays et dans le monde sont en silicone, c'est-à-dire qu'ils sont constitués d'une enveloppe extérieure en silicone solide à l'intérieur de laquelle se trouve un gel de silicone de cohésion variable ; la surface extérieure est texturée (plissée).
Nous utilisons principalement des implants de la marque Allergan ; ce sont les plus sûrs et les plus vendus sur le marché international, sous le nom de Natrelle.
Les prothèses utilisées à des fins esthétiques ont deux formes : ronde et anatomique
- Rondes (Natrelle Inspira) : ces prothèses sont de forme hémisphérique, ont un seul diamètre transversal et longitudinal, 5 possibilités de projection et deux types de gel différents, Responsive (plus cohésif) et Soft Touch (plus doux).
- Anatomiques (Natrelle 410) : ces prothèses ont une forme de goutte d'eau, un diamètre transversal et vertical différent, 3 types de hauteurs différentes, 4 types de projection différents, et deux types de gel différents, Cohesive (plus cohésif) et Soft Touch (plus doux) ; elles offrent donc un plus large éventail de choix que les prothèses rondes.
PROTHÈSES ANATOMIQUES
C'est au chirurgien de décider du type de prothèse et du volume approprié à utiliser, après consultation de la patiente et en fonction des caractéristiques et des dimensions initiales du sein et de la poitrine.

Allaitement maternel et dépistage

Les implants mammaires, une fois positionnés sous la glande ou sous le sein, n'interfèrent pas avec la fonction de la glande, et en cas de grossesse, la femme peut allaiter son bébé sans aucun problème.
En outre, ces implants ne perturbent pas l'étude et le diagnostic manuel et instrumental de la glande, puisque la palpation, l'échographie, la mammographie et l'imagerie par résonance magnétique, réalisées périodiquement dans le cadre d'un programme de dépistage mammographique, ne sont pas affectées.

A lire pour en savoir plus :  


Sandra Michelle






Monde: Toute l'Actu | France | Régions | L'Info en Temps Réel | Commerces et services | Publi-Reportages | Internet | L'Economie en temps réel et en continu | La Bourse en Direct | Faits Divers - Société | Humeurs - Rumeurs | Tribune Libre | Chroniques | Art et Culture | Histoire | Al Wihda International | Altermag | Forum laïc | Stars-Sailors-League