Sommaire
Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.
pub
INFOS DERNIERES - consultez des dépêches en temps réel: cliquez ici

Monde: Toute l'Actu
08/11/2010 - 16:50

Barack Obama soutient la candidature de l'Inde au Conseil de sécurité et actus Monde

Barack Obama soutient la candidature de l'Inde au Conseil de sécurité - Manifestants et police s'affrontent au Sahara occidental - Nigeria: cinq personnes dont peut être deux Français enlevées - L'OSCE déplore le déroulement du vote en Azerbaïdjan - Indonésie: de nombreux habitants craignant une éruption s'enfuient - Birmanie: dix mille personnes fuient après des affrontements post-électoraux - Bruxelle: les ministres de l'UE réunis pour étudier un renforcement de la sécurité - La reine Elizabeth II est sur Facebook



Barack Obama soutient la candidature de l'Inde au Conseil de sécurité et actus Monde
 SSL Finals 2017 video jour 5
SSL FINALS 2017 VIDEO JOUR 5
Competição da vela com melhores atletas
Segelbootrennen mit besten Athleten
I migliori atleti velici
The best sailing athletes
Barack Obama soutient la candidature de l'Inde au Conseil de sécurité
Barack Obama a fait un geste diplomatique fort lundi à New Delhi en soutenant la candidature de l'Inde pour l'obtention d'un siège permanent au Conseil de sécurité de l'ONU. Le président américain, qui effectue sa première visite dans ce pays, a fait cette annonce dans un discours prononcé devant le Parlement indien au troisième et dernier jour de sa visite. En faisant cela, il a réalisé ce que souhaitait sans doute le plus New Delhi de la part de Barack Obama lors de sa visite. L'Inde fait pression pour l'obtention d'un siège permanent au Conseil de sécurité depuis des années. "L'ordre juste et durable recherché par l'Amérique inclut des Nations unies qui soient efficaces, crédibles et légitimes", a déclaré Barack Obama. (AP)

Manifestants et police s'affrontent au Sahara occidental
Des affrontements sanglants entre police marocaine et manifestants ont éclaté lundi dans la principale ville du Sahara occidental après le démantèlement par les autorités d'un campement provisoire ayant servi pendant un mois de lieu de revendication à des habitants de la région. Deux membres des forces de l'ordre ont été tués et quatre autres grièvement blessés lors de l'assaut aux premières heures de la journée contre ce campement situé près de Laayoune, écrit l'agence de presse officielle Map. D'après un responsable des services de sécurité marocains ayant requis l'anonymat, un gendarme et un pompier ont succombé à des blessures à l'arme blanche. Ces violences sont survenues peu de temps avant le début, près de New York, de nouvelles négociations sous l'égide des Nations unies au sujet du Sahara occidental, ancienne colonie espagnole annexée par le Maroc en 1975. (Reuters)

Nigeria: cinq personnes dont peut être deux Français enlevées
Deux Français pourraient figurer parmi les cinq employés enlevés lundi dans une attaque contre une plate-forme pétrolière et un bateau de soutien logistique dans le delta du Niger, selon le ministère français des Affaires étrangères. Le Quai d'Orsay dispose d'"indications concernant (...) la possible présence de deux ressortissants français" dans le groupe. "Nous cherchons à vérifier ces indications et sommes en phase active de contacts et d'acquisition d'informations", a déclaré le porte-parole, Bernard Valéro. L'attaque non revendiquée a été menée par des individus armés circulant en hors-bord et a également fait deux blessés, selon les autorités nigérianes. La plate-forme d'installation récente est exploitée par la société Afren, basée à Londres, et qui explore huit gisements de prétrole au Nigeria avec des compagnies locales. (AP)

L'OSCE déplore le déroulement du vote en Azerbaïdjan
Les élections législatives qui ont renforcé dimanche l'emprise du parti au pouvoir en Azerbaïdjan ne sont pas aux normes démocratiques, a déclaré lundi l'OSCE. Après dépouillement de la quasi-totalité des voix, le parti Yeni Azerbaïdjan (YAP) du président Ilham Aliev était crédité de plus de 70 sièges sur les 125 que compte le Parlement. Les autres ont presque tous été remportés par des candidats sans étiquette favorables au chef de l'Etat. Un diplomate occidental qui a supervisé le scrutin a qualifié ces élections de "farce absolue" et l'opposition a dénoncé des fraudes. Les observateurs de l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE), du Conseil de l'Europe et du Parlement européen ont estimé que "la conduite globale des élections ne représent(ait) pas un progrès significatif pour la démocratisation du pays". (Reuters)

 Indonésie: de nombreux habitants craignant une éruption s'enfuient
Des habitants de Yogyakarta, une ville de 400.000 habitants située au pied du mont Merapi, ont quitté leurs logements lundi, les autorités ayant mis en garde contre une nouvelle éruption du volcan indonésien. Des obsèques ont été organisées dimanche pour une grande partie des 141 personnes tuées au cours des deux dernières semaines par des éruptions volcaniques. L'aéroport le plus proche étant fermé en raison d'un nuage de cendres, les départs par le train de Yogyakarta ont doublé ces derniers jours, alors que les résidents, parmi lesquels beaucoup d'étudiants, essayent désespérément de quitter la ville. "Mes parents m'ont appelé (...) en disant, 'il faut que tu partes de là! il faut que tu rentres à la maison!", a déclaré Linda Ervana, 21 ans, une étudiante en histoire qui attendait un train avec ses amis dans la gare. (AP)

Birmanie: dix mille personnes fuient après des affrontements post-électoraux
Quelque 10.000 personnes ont quitté la Birmanie pour se réfugier en Thaïlande après des affrontements survenus dans une ville frontalière, et liés aux élections de dimanche, ont annoncé lundi les autorités thaïlandaises. Des combats ont éclaté dimanche entre des insurgés et les forces gouvernementales, parallèlement au scrutin qui se déroulait en Birmanie. Le gouverneur de la province de Tak (nord de la Thaïlande) et le chef de l'armée thaïlandaise dans la région ont précisé lundi que les autorités accueillaient des réfugiés qui ont fui après une attaque de rebelles karens dans la ville frontalière de Myawaddy. Ces dernières années, jamais autant de réfugiés n'avaient fui la Birmanie pour se réfugier en Thaïlande en une seule journée. (AP)

Bruxelle: les ministres de l'UE réunis pour étudier un renforcement de la sécurité
Les ministres de l'Intérieur des 27 pays de l'Union européenne étaient réunis lundi à Bruxelles pour étudier un renforcement de la sécurité du fret et courrier aérien, après l'envoi au cours des dernières semaines de colis piégés partis du Yémen et de Grèce. Le ministre allemand de l'Intérieur Thomas de Maiziere a expliqué qu'il proposait notamment l'établissement d'un liste noire des aéroports à risques et des contrôles renforcés sur des colis suspects, comme par exemple ceux contenant "du matériel technique en provenance du Yémen, destiné à une organisation juive en Europe ou aux Etats-Unis". La branche yéménite d'Al-Qaïda a revendiqué la responsabilité du projet d'attentats aux colis piégés, interceptés fin octobre dans des avions transitant par la Grande-Bretagne et Dubaï à destination des Etats-Unis. Les colis contenaient respectivement 300 et 400 grammes de penthrite. (AP)

La reine Elizabeth II est sur Facebook
La reine Elizabeth II est désormais sur Facebook, mais elle ne deviendra pas votre amie. Le palais de Buckingham a annoncé le lancement de plusieurs pages officielles proposant des informations régulières sur son agenda. La souveraine, qui est âgée de 84 ans, apparaîtra dans des vidéos, des photos et différentes rubriques sur le site, lancé ce lundi. D'autres membres de la famille royale y figureront également, notamment les princes William et Harry. Les utilisateurs pourront laisser des commentaires pour le palais de Buckingham. Mais il ne s'agit pas d'un compte personnel et ils ne pourront donc pas solliciter son amitié. Selon une source au palais, la reine a personnellement approuvé ce projet. La source a toutefois reconnu qu'elle n'avait pas utilisé le site. "La décision vient directement de la reine", a expliqué ce responsable. En 2010, "on se doit d'être sur Facebook". La famille royale a déjà un compte sur le site de photos Flickr et a rejoint Twitter en 2009. Elle est sur YouTube depuis 2007. (AP)

Source : Yahoo Actualités


Marie Mendy



Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 28 Septembre 2017 - 17:03 Dabo Ismael: Marabout voyant Clermont-Ferrand

Mardi 25 Juillet 2017 - 23:13 Voyant marabout Saint-Etienne 69




Sport: football
Partageons sur FacebooK

Inscription newsletter


pub


LinkedIn
Viadeo