Sommaire
Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.
Rss
pour y être
Art et Culture
31/03/2009 - 18:01

Bashung: concert-hommage mercredi à Paris

Un peu plus de deux semaines après sa disparition, de nombreux artistes se glisseront dans l'univers d'Alain Bashung lors d'une soirée hommage mercredi au Centre musical Barbara, dont le chanteur était le parrain, dans le XVIIIe arrondissement de Paris.



Jean Fauque, parolier et ami de Bashung, qui a participé à l'organisation du concert à la demande de la salle, souhaite un hommage "simple, sans récupération".

Celui qui participa à la naissance de titres comme "Osez Joséphine" et "La nuit je mens", doit jouer au cours de cette soirée le "rôle de M. Loyal" avec Boris Bergman, dont la collaboration avec Bashung marqua le début du succès ("Gaby Oh Gaby", "Vertige de l'amour"). "Cela me permet à titre personnel de prolonger la mémoire de mon ami" et de "reculer le moment du deuil et de la solitude que je n'ai pas encore eu le temps depuis deux semaines de vraiment avoir", a expliqué Jean Fauque dans un entretien hier lundi.

Alain Bashung est mort le 14 mars dernier à l'hôpital Saint-Joseph à Paris des suites d'un cancer du poumon à l'âge de 61 ans. Il repose aujourd'hui au cimetière du Père-Lachaise.

"La France a peut-être perdu un artiste, mais moi c'est mon meilleur ami que j'ai perdu", confie Jean Fauque. "Donc, tant que je peux encore un peu aider à faire vivre sa mémoire, si je suis sollicité, il vaut mieux que je le fasse" plutôt que de "m'enfermer dans ma tour d'ivoire".

De nombreux artistes doivent participer à l'hommage mercredi soir: Raphaël, Mathieu Chedid, Joseph D'Anvers, Axel Bauer, Astonvilla, Dani, Camille Bazbaz, Manu (ex-Dolly), Dominic Sonic, Alain Chamfort pour les plus connus.

Alain Bashung "m'avait parlé de cette histoire d'être parrain de l'espace Barbara, ça le touchait", raconte Jean Fauque. Il "habitait à 300 mètres" de ce lieu dédié aux musiques actuelles ouvert en février 2008.

"Qu'il y ait une salle pour l'accompagnement des musiciens dans son quartier" était un "projet qui lui tenait à coeur", souligne Giulia De Vecchi, chargée de la programmation au Centre Barbara, qui a souhaité cet hommage à Bashung.

Mercredi soir, l'entrée sera libre dans la limite des 300 places disponibles. Le concert qui doit débuter à 20h30 sera retransmis à l'extérieur du centre sur le mur de la Bibliothèque Goutte d'Or face à la salle.

"Je pense" qu'Alain Bashung aurait été "sensible au fait qu'on essaie d'éviter un truc un peu mégalo, un peu showbiz qui, sans doute à mon avis, arrivera à un moment donné", estime Jean Fauque, en souhaitant un rendez-vous "chaleureux", "à l'impro". Une "soirée 'coin du feu' comme une soirée de cow-boys qui joueraient de la country, ce serait l'idéal".



Source: Yahoo News

Awa Diakhate








Flashback :
< >

Mardi 23 Août 2016 - 19:45 Portail automatique Istres Provence

Mercredi 23 Novembre 2011 - 21:22 Les Français en temps de crise

Monde: Toute l'Actu | France | Régions | L'Info en Temps Réel | Commerces et services | Publi-Reportages | Internet | L'Economie en temps réel et en continu | La Bourse en Direct | Faits Divers - Société | Humeurs - Rumeurs | Tribune Libre | Chroniques | Art et Culture | Histoire | Al Wihda International | Altermag | Forum laïc | Stars-Sailors-League







Partageons sur FacebooK
Petites annonces