Sommaire
Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.

Rss
 

Asie & Extrême Orient
11/05/2009 - 13:08

Birmanie: inquiétudes pour la santé de la dirigeante de l'opposition

La dirigeante de l'opposition birmane Aung San Suu Kyi est alimentée par voie intraveineuse parce qu'elle a perdu l'appétit, a affirmé sa formation dimanche.



La Ligue nationale pour la démocratie (LND) demande à la junte militaire d'autoriser un médecin à voir la lauréate du prix Nobel de la paix, âgée de 63 ans et prisonnière dans sa résidence à Rangoon depuis six ans.

Le médecin traitant de Mme Suu Kyi, le Dr Tin Myo Win, a été placé en garde à vue jeudi pour interrogatoire après l'arrestation d'un Américain qui se serait introduit dans la résidence très surveillée et y serait resté de dimanche soir à jeudi soir derniers.

Vendredi, un autre médecin a été pu voir l'opposante, qui est rarement autorisée à quitter son habitation, mais le praticien n'a pas obtenu l'autorisation de revenir samedi, selon un porte-parole de la LND.

"Nous sommes inquiets pour la santé de Mme Suu. Les autorités devraient laisser son médecin accéder librement à elle pour lui prodiguer le traitement médical requis", a déclaré Nyan Win. Il a ajouté que, selon son médecin, l'opposante n'avait pas mangé correctement depuis trois ou quatre jours. Il n'a pas fourni de précision sur la nature de la maladie.

La communauté internationale demande depuis des années la libération d'Aung San Suu Kyi, qui a passé plus de 13 des 19 dernières années assignée à résidence ou en détention sans avoir été jugée, est placée sous haute surveillance de la police, qui a installé des postes de contrôle et des barricades de barbelés autour de sa résidence.

 A de rares occasions, l'opposante est autorisée à sortir sous étroite surveillance pour rencontrer d'autres dirigeants du parti ou des représentants des Nations unies en visite.

La LND avait remporté les élections législatives en Birmanie en 1990 mais le régime militaire au pouvoir depuis 1962 a confisqué cette victoire.

En ce qui concerne l'Américain accusé de s'être introduit dans la résidence de Mme Suu Kyi, il se nomme John William Yettaw, selon l'ambassade des Etats-Unis, et a été avoué, selon les médias officiels birmans, avoir traversé à la nage le lac bordant la résidence de l'opposante pour "entrer secrètement dans la maison", où il serait resté de dimanche soir à jeudi soir derniers.

Il a été arrêté au retour en retraversant le lac. L'ambassade des Etats-Unis a demandé à voir le prisonnier mais la fin de semaine de vendredi à dimanche était fériée en Birmanie, ce qui n'a pas facilité la communication avec les autorités.


Source: Associated Presse via Yahoo News


Awa Diakhate






Awa Diakhate

Flashback :
< >

Mardi 23 Août 2016 - 19:45 Portail automatique Istres Provence

Mercredi 23 Novembre 2011 - 21:22 Les Français en temps de crise





Partageons sur FacebooK