Sommaire
Textes Littéraires
30/07/2007 - 00:00

Bon sang ne saurait mentir…

Alea jacta est…



Bon sang ne saurait mentir…
Le vieux Roi Laïos est mort.
Ci-gît le géniteur déchu ;
Indigne, sans doute, de sa noble progéniture,
Par la chair de sa chair se perpétra sa perte.

A l'Origine, le Ver est dans le fruit.
De ses entrailles corrompues est issu
L'instrument de l'antique Malédiction,
Condamné, malgré lui, à s'abreuver du sang ancestral.

Aveuglé par une multitude de Passions obscures,
L'enfant parricide, inconscient, s'exécute,
Obéissant, en cela, à son tragique Destin
Et l'omniscience de l'Oracle.

Terrible Révélation devant laquelle la Raison vacille,
Victime, à son tour, de l'inexorable Fatalité,
Cette superbe Intelligence - l'arrogance des mortels -
Impuissante, soumise à l'arbitraire des Dieux jaloux.

Dérisoire Existence où l'enfant de l'Homme
Croit, par son crime, s'affranchir du Tyran,
Puis, se couche, inquiet, dans ce lit usurpé
Que lui envie déjà son jeune héritier…




Edward Ashley LAMB

edward.lamb@free.fr










Flashback :
< >

Mercredi 2 Avril 2008 - 00:00 Sans domicile fixe

Mardi 4 Décembre 2007 - 22:11 Les enfants des ténèbres -34-

Les news de la Culture et des Lettres | Infos Junior | Textes Littéraires | Portraits d'Artistes | L. Robotti Séville






Partageons sur FacebooK
Facebook Sylvie EditoWeb Facebook Henri EditoWeb



Mobile
Facebook
Twitter
LinkedIn