Sommaire
Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.

Rss
pour y être
Sénégal d'Aujourd'hui
22/04/2009 - 17:26

Bourses supprimées à la flsh : Les explications des autorités

La grève continue à l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar (Ucad) avec l’entrée en lice hier des étudiants de Maîtrise de la Faculté des lettres et sciences humaines (Flsh). Le directeur des Bourses a apporté des éclaircissements.



L’Ucad a renoué hier avec les perturbations. Les étudiants de Maîtrise de la Flsh, armés de pierres et de gourdins, ont délogé leurs camarades. Ils protestent contre « la coupure de leur bourse en pleine année universitaire », comme l’affirment leur coordonnateur, Ibrahima Mendy.

Dans leur lutte, les maîtrisards ont décidé de prendre en charge la situation des étudiants de 1ère année qui, selon eux, rencontrent d’énormes difficultés.

Interpellé, le directeur des Bourses, Ousseynou Goumbala, a précisé que tous les nouveaux bacheliers, qui avaient déposé leurs dossiers de gestion, sont en train d’être payés. Il s’agit de ceux des facultés de Médecine, de Sciences et techniques et des écoles et instituts).

« Les dossiers de la Flsh ne nous sont pas encore parvenus. Et ce sont eux qui réclament la bourse. Or, on ne peut pas faire un état de paiement sans une exploitation préalable du dossier de gestion qui comprend une attestation du bac, la Carte d’identité nationale et l’attestation d’inscription », a-t-il indiqué.

S’agissant des maîtrisards, il a signalé que son service n’a coupé que les bourses de ceux qui sont à leur 3è inscription. Et de noter, « l’étudiant est évalué à partir de l’année du bac. S’il y a plus de redoublement que la normale, on coupe la bourse ».

Enfin Ousseynou Goumbala a expliqué que parmi les demandeurs, il existe des vacataires et des volontaires qui veulent donc émarger une 2è fois sur le budget de l’Etat, ce qui est formellement interdit par la législation.

« Ils n’ont qu’à choisir », a martelé M. Goumbala.


Source: Le Soleil


Awa Diakhate







Flashback :
< >

Mardi 23 Août 2016 - 19:45 Portail automatique Istres Provence

Mercredi 23 Novembre 2011 - 21:22 Les Français en temps de crise






Partageons sur FacebooK
Petites annonces