Sommaire
Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.

Rss
pour y être
Sénégal d'Aujourd'hui
26/08/2009 - 16:32

Certains Ministres jouent à cache-cache avec le Président Wade

C’est à vous de qualifier le comportement de certains Ministres à l’égard du Président de la République. Bien qu’étant en vacance, le Chef de l’Etat continue de gérer les grands dossiers du pays. Quand il a besoin d’information sur un dossier, il joint le ministre concerné et donne des instructions.



C’est le cas avec le dossier des inondations. Depuis Genève où il passe ses vacances loin des inondations, le président aurait demandé à ses ministres d’appuyer les populations et de prendre tous les dispositions nécessaires face aux difficultés qu’elles traversent. Avec sa rigueur habituelle, Wade ne laisse aucun ministre se reposer même en période de vacance. Ainsi, certains Ministres ont trouvé une belle parade pour échapper à leur patron. Ils ont presque tous des téléphones rooming. Ils reçoivent et émettent des appels partout où ils se trouvent sur la planète. Ainsi quand le président joint un de ses Ministres pour s’informer d’un dossier, ces derniers lui disent qu’ils sont à Dakar en train de s’occuper des dossiers. Alors qu’en réalité, ils sont pour la plupart hors du pays. C’est ce jeu de cache-cache qu’ils jouent avec Wade qui ne tardera pas de les découvrir.

Hôtel de luxe

Nos révélations sur les hôtels et les restos de nos Ministres en vacance à Paris, Rabat, Madrid etc… a crée une panique chez certains Ministres du Gouvernement. Selon nos sources, le président de la République aurait saisi certains des membres de l’attelage gouvernemental pour savoir où ils passent leurs vacances et combien ils payent. La Ministre Maire d’une ville qui est partie en vacance avec son époux et ses enfants, a voulu même rentrée le même jour pour échapper au contrôle.

Kaly Niang

Notre très cher ami, le sociologue Kaly Niang a été nommé Conseil technique par le premier Ministre. Ce jeune sociologue s’était distingué dans ses prises de position très radicales contre le régime de Wade. Ces derniers temps, on a noté une pause de son côté pour des raisons inconnues. Le «consultant» de Walf Tv est devenu aphone depuis qu’il a été nommé et même avant. Mais espérons qu’il va, de par ses critiques dés fois objectives, continuer à faire des propositions et ne pas faire comme les hommes politiques qui se rangent dés qu’ils sont casés quelque part.

Nioro

Le président de la République Me Abdoulaye Wade est vraiment décidé à reconquérir le Rip. Après avoir nommé Baïdy Ndiaye à la direction du Cices, il vient aussi de porter son choix sur Abass Bâ qui vient d’être nommé Pca de «Dakar Dem Dik» nous disent nos sources. On nous signale aussi qu’un cadre de cette localité pourrait faire son entrée dans le Gouvernement. Seulement, Wade ignore qu’il perd son temps en voulant battre Niass à Nioro car il n’a pas de leader représentatif dans son parti dans le Rip pouvant faire face au leader de l’Afp.

Prix du pain

La baguette de pain de 200 grammes est vendue à Ziguinchor depuis mardi à 165 FCfa contre 175 FCFA initialement, soit une baisse de 10 FCf a dit l’inspecteur régional du Commerce. Selon Serigne Diao, la décision qui est déjà ’’effective’’ a été prise lundi à l’issue de la réunion de la Commission régionale de consommation présidée par le gouverneur. Après le constat d’une baisse de 37. 000 FCfa sur la tonne de farine, le ministère du Commerce a demandé, par circulaire 01-17, la révision du prix du pain.

Orsec

C’est une pluie diluvienne qui s’est abattue dans Dakar et sa banlieue. Les millimètres d’eau qui sont tombés dans la ville ont rendu impossible le trafic. Ainsi, tous les moyens étaient bons pour sortir de ces «marées hautes ». «Plan Orsec ou encore Plan Jaxaay », dans tous les cas, les Autorités compétentes devront trouver une solution très rapidement pour sauver les populations. Des familles entières ont été chassées de leurs habitats par les eaux. L’expression «après la pluie le beau temps » n’était donc pas de mise dans ces maisons où les habitants par divers moyens tentent de sortir de ce calvaire. Ce problème des inondations est devenu presque un fait naturel dans la banlieue. Mêmes les logements à «Jaxaay » sont envahis malgré les milliards qu’on y sont investis.

« String »

Une femme qui assistait à une audience au palais de justice de Perpignan a été interpellée mardi et placée en garde à vue pour outrage à magistrat après avoir jeté un string sur un juge et proféré des insultes dans une salle d’audience, a-t-on appris auprès de la police. En pleine audience du tribunal correctionnel, mardi en début d’après-midi, elle s’est levée et a déclaré à voix haute «justice de merde, vous servez à quoi, c’est la croisière, on s’amuse?» avant de tirer une culotte de son sac à main et de la jeter sur le magistrat. En fin d’après-midi, la femme, âgée d’une trentaine d’années, était entendue au commissariat de Perpignan.

Statut…

La nouvelle équipe du ministère de la Communication compte s’investir pour la régularisation du statut des correspondants régionaux, jusque-là considérés par leurs employeurs comme les ‘’parents pauvres’’ des organes de presse, a annoncé, mardi à Tambacounda, le directeur de la communication Papa Atou Diaw. ‘’Nous allons nous investir dans le respect de la convention collective (…) Le ministère de la Communication compte demander aux patrons de presse de réfléchir au statut des correspondants régionaux’’, a dit le directeur de la Communication, en mission d’évaluation de l’aide à la presse dans la capitale orientale.,‘’Je suis vraiment touché par le statut du correspondant régional. Ils sont surexploités, (alors qu’ils) trouvent des scoops pour les journaux à Dakar’’, a relevé Papa Atou Diaw. ‘’Il faut que les employeurs régularisent le statut des correspondants régionaux’’, a-t-il ajouté. Il a fait remarquer que ces journalistes traités en ‘’parents pauvres’’ des organes de presse, alimentent pourtant les pages des quotidiens.

… des correspondants.

Le directeur de la Communication a également promis que la nouvelle équipe va demander aux patrons de presse de manière générale de ‘’ne pas faire un traitement défavorable aux correspondants régionaux’’. Il a noté l’état de ‘’délabrement’’ des stations régionales de la RTS, du Soleil et de l’APS dans les régions visitées lors de la mission et promis de plaider pour leur équipement en moyens de locomotion. ‘’Il est important de rééquiper les stations régionales’’, a-t-il insisté, avant d’ajouter : ‘’ici, c’est du travail de terrain, les articles sont vécus’’. Le correspondant de Sud FM Boubacar Tamba qui faisait une présentation de l’utilisation des fonds de l’aide à la presse à la mission, avait indiqué que certains confrères sont restés ‘’trois mois sans salaires’’ et que d’autres connaissent souvent des retards de salaires. Le Collectif régional des journalistes correspondants permanents dans la région de Tambacounda (Crjcpt) envisage, avait-il dit, de mettre en place un fonds de solidarité alimenté par les recettes des différents produits dérivés de l’exploitation du cyberspace, afin de venir en aide aux correspondants en difficulté et de leur épargner certaines pratiques.

Sénélec …

La Senelec a fait part mardi de ses regrets de voir la Sde lui imputer «abusivement » les perturbations notées sur son réseau de distribution de l’eau, assurant que «toutes les installations importantes de production d’eau de la Sde sont en permanence hors délestage». «En effet, un cadre permanent de concertation a toujours permis à la Sde et à Senelec d’étudier les solutions techniques les plus appropriées pour assurer la continuité dans la distribution de l’eau », rapporte dans un communiqué la société en charge de la fourniture de l’énergie électrique.

… la Sde

Renouvelant ses «excuses » à sa clientèle, «pour les désagréments subis durant ces derniers jours » marqués par des délestages récurrents dans la fourniture de l’électricité », Senelec regrette cependant «de voir la Sde lui imputer abusivement, par voie de presse, les perturbations enregistrées dans la distribution de l’eau ». «Le cahier des charges du service public de l’électricité fait obligation à tout client industriel, de prendre ses dispositions en cas de défaillance, surtout lorsque ce client est investi d’une mission de service public ». Sur cette base, «Senelec réaffirme sa disponibilité à continuer d’étudier avec tous les services publics, les dispositions techniques les plus appropriées pour satisfaire les usagers », poursuit le communiqué.


Awa Diakhate







Flashback :
< >

Mardi 23 Août 2016 - 19:45 Portail automatique Istres Provence

Mercredi 23 Novembre 2011 - 21:22 Les Français en temps de crise






Partageons sur FacebooK
Petites annonces