Sommaire
Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.


Rss
pour y être



Internet
13/01/2009 - 17:17

Chrome passe à la version 2 pour les développeurs

Un mois à peine après le lancement de la version définitive de son navigateur, Google dévoile en toute discrétion Chrome 2.0.156.1. Cette v2 s'adresse pour l'instant aux développeurs, mais les internautes les plus aguerris peuvent se risquer à l'installer sur leur PC.



Cette nouvelle mouture comprend la toute dernière édition du moteur de rendu de pages Web (webkit), revue et corrigée pour mieux prendre en charge les standards du Web comme le CSS. Le webkit gère également la fonction autoscroll : on peut faire défiler une page en cliquant sur la molette de la souris et en la tournant dans la direction souhaitée. Un zoom, accessible depuis le menu Nouveau, fait son apparition, pour grossir ou réduire l'ensemble de la page à l'écran. Il ne fonctionnait auparavant que sur les champs texte. A l'usage, le navigateur est aussi beaucoup plus rapide que son prédécesseur.

Mais la modification la plus importante pour l'avenir du logiciel de navigation concerne la gestion du protocole HTTP. Sur le blog dédié aux développeurs, Google précise que Chrome a désormais sa propre implémentation du protocole réseau HTTP, alors qu'il utilisait jusqu'à présent la bibliothèque WinHTTP de Windows, inadaptée à un développement du navigateur avec Mac et Linux. Google suggère ainsi que l'arrivée du logiciel sur ces deux plates-formes est en préparation.

Ces avancées en matière de développement permettent à Chrome d'obtenir un 100/100 au test Acid3, un programme qui mesure la compatibilité des navigateurs avec les standards du Web. Malgré une note optimale, Acid3 conclut à un échec de Chrome en raison d'un léger bug d'affichage. Mais rien à voir avec la version officielle et stable de la v1, qui n'obtenait en décembre 2008 que 79/100.

Par ailleurs, Google dote son navigateur de nouvelles fonctionnalités. A partir du menu Outil, il est possible de créer de multiples profils afin de permettre à plusieurs internautes utilisant le même ordinateur de surfer sur la Toile en gardant leur historique de navigation ou leurs signets.

Chrome permet également d'importer des signets depuis Google Bookmark. Ce service en ligne permet, une fois que l'on s'est inscrit à Gmail, de gérer ses signets pour les exploiter dans différents navigateurs (Firefox, Internet Explorer), et ce depuis n'importe quel ordinateur connecté. La fonction implémentée dans Chrome permet seulement de lire les signets, pas de les synchroniser.

La gestion des onglets sur le bureau est aussi améliorée (Chrome permet en effet de détacher une fenêtre de navigation pour la placer sur le bureau). Enfin, la fonction de remplissage automatique des formulaires fait son apparition. Sur ce point, Chrome se met à niveau par rapport à ses concurrents, Firefox et Internet Explorer.

Chrome 2.0.156.1 est pour l'heure destiné aux développeurs. Pour le tester, il suffit de télécharger un utilitaire, Chrome Channel, de sélectionner l'option développeur « Dev : the latest features and bugfixes », puis de lancer le navigateur. Dans le menu Outil, il faut cliquer sur « A propos de Google Chrome », puis télécharger la dernière version proposée. Attention, cette prébêta peut se révéler moins stable que la version définitive proposée actuellement par le moteur de recherche. A utiliser avec prudence donc, sur une machine de test.

La version officielle de Chrome vient par ailleurs de subir une mise à jour minime. La v1.0.154.43 corrige les bugs qui apparaissaient avec Gears, le plug-in open source qui permet aux développeurs de gérer des applications en ligne et hors ligne.


Source;  Yahoo News

Awa Diakhate







Flashback :
< >

Mardi 23 Août 2016 - 19:45 Portail automatique Istres Provence

Mercredi 23 Novembre 2011 - 21:22 Les Français en temps de crise


Si vous voulez encourager EditoWeb MagaZine,faites un don: