Sommaire
Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.

Rss
 

Asie & Extrême Orient
23/11/2009 - 15:48

Colère des familles après le drame minier en Chine

Des proches des victimes du coup de grisou qui a fait 104 morts samedi dans le nord-est de la Chine se sont heurtés lundi à la police en voulant demander des comptes à l'opérateur de la mine.



L'accident, survenu dans une houillère de Hegang, dans la province du Heilongjiang, s'est produit alors que plus de 500 mineurs se trouvaient dans les galeries souterraines. La majeure partie d'entre eux ont pu être évacués.

Une douzaine de femmes - des proches de victimes - ont bravé les températures glaciales, lundi, pour venir se plaindre du manque d'informations. Elles ont eu maille à partir à l'entrée de la mine avec des policiers et des gardiens du puits.

"Tous les responsables sont vivants, tous les ouvriers sont morts. Aucun de ces responsables n'est jamais descendu dans la mine", a crié l'une d'entre elles.

Certaines de ces femmes ont été emmenées à l'intérieur du complexe minier tandis que d'autres ont été évacuées à bord d'un camion. Des personnes ont en outre tenté d'éloigner les journalistes et repoussé les caméras.

Les plaignantes ont souligné n'avoir obtenu aucune information des autorités locales. "Pourquoi leurs téléphones portables ont-ils été coupés pendant plusieurs jours? Pourquoi ne nous ont-ils pas répondu? Quand nous diront-ils ce qui s'est passé?" a déclaré l'une d'elles.

En 2007, après la mort de plus de 180 mineurs noyés dans une mine de charbon inondée, des proches des victimes avaient envahi et partiellement endommagé les bureaux de la compagnie minière gérant la houillère.

A côté d'autres emplois manuels, le travail dans les mines de charbon chinoises est relativement mieux payé, attirant de nombreux ouvriers ou paysans. Mais les accidents sont fréquents: en 2008, plus de 3.000 personnes ont péri dans des inondations, des explosions, des effondrements de galeries et autres accidents miniers en Chine.

Pour le premier semestre 2009, les statistiques officielles font état de 1.175 morts dans des accidents miniers, soit une baisse de 18,4% par rapport à la même période de 2008, selon l'administration d'Etat de la sécurité des mines de charbon.

Dimanche, un coup de grisou a encore tué 11 mineurs dans le Hunan, une province du sud de la Chine, selon un bilan communiqué par l'agence de presse Chine nouvelle. Trois autres mineurs sont toujours portés disparus.

L'accident de Hegang fait l'objet d'une enquête sur d'éventuels délits ou malversations qui auraient pu être à l'origine du drame. Des procureurs dépêchés par le gouvernement sont sur place.

Selon les médias officiels, le personnel de sécurité de la mine savait que le gaz avait atteint des niveaux dangereux et se dépêchait d'évacuer les mineurs quand l'explosion s'est produite à 500 mètres de profondeur.

La mine de Xinxing se trouve près de la frontière avec la Russie. Plus d'un million de tonnes de charbon en ont été extraites au cours des dix premiers mois de l'année. Contrairement à la plupart des mines où se produisent des accidents, elle appartient à un groupe important, Heilongjiang Longmei Mining Holding Group.


Source: Reuters via Yahoo News


Awa Diakhate






Awa Diakhate

Flashback :
< >

Mardi 23 Août 2016 - 19:45 Portail automatique Istres Provence

Mercredi 23 Novembre 2011 - 21:22 Les Français en temps de crise





Partageons sur FacebooK