Sommaire
Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.

Rss
 
Amériques
26/06/2009 - 18:06

Communion médiatique autour de la mort de Michael Jackson

La disparition soudaine de Michael Jackson domine les journaux télévisés et les ondes du monde entier, ainsi que les sites internet communautaires, tandis que se multiplient les hommages appuyés au "roi de la pop" et à "l'héritier naturel d'Elvis Presley".



"Le roi de la pop est mort. Journée noire pour la musique", écrit ainsi johnyvergosa sur le site de microblogging Twitter, où la mort de la star jeudi, à 50 ans, est le sujet le plus évoqué, devant celle de Farrah Fawcett, également décédée jeudi.

D'autres internautes ont exprimé leur incrédulité face au décès de Michael Jackson, à quelques semaines d'une série de concerts à Londres censés relancer sa carrière.

Alors qu'il vivait presque en reclus depuis son acquittement en 2005 pour attouchements sexuels sur un garçon, la popularité de la star ne s'est pas démentie et 750.000 fans de tous âges s'étaient précipités pour acheter des billets pour les 50 représentations, vendus en une poignée d'heures.

De "Thriller" à "Billie Jean", en passant par "Rock with you" et "The way you make me feel", les radios consacrent l'essentiel de leur programmation aux tubes de Michael Jackson.

En "une" des journaux, politique locale et informations internationales ont cédé la place à la star planétaire. Les sites internet de divertissement ont vu leur trafic s'envoler.

"Le roi de la pop est mort" barre la "une" du quotidien britannique The Independent, sur une photo en pleine page du chanteur. "Michael Jackson: la mort d'une icône planétaire", peut-on lire en première page du Monde.

Pour Rina Masaoka, une étudiante de 21 ans au Japon, "cela va probablement être aussi marquant que la mort de la princesse Diana", en 1997.

Dans un communiqué, l'ancien Beatle Paul McCartney a déclaré : "C'est tellement triste et épouvantable. Je me sens privilégié d'avoir connu Michael et travaillé avec lui. C'était un garçon extrêmement talentueux. On se souviendra éternellement de sa musique."

Dans les journaux, les commentateurs soulignent la célébrité universelle et le talent musical hors normes de l'artiste, tout autant qu'ils évoquent ses déboires.

"Avec tous ses défauts en tant qu'être humain, Jackson peut légitimement être considéré comme le plus grand artiste de sa génération, l'héritier naturel de Franck Sinatra et d'Elvis Presley", écrit Richard Williams.

Selon les estimations, Michael Jackson a vendu 750 millions d'album, un record qui pourrait encore s'envoler avec les rééditions posthumes de ses plus grands succès. "Thriller", sorti en 1982, reste l'album le plus vendu de tous les temps.

Le chanteur a remporté treize Grammy Awards, révolutionné les clips vidéos et des millions de fans ont tenté d'imiter son célèbre pas de danse, le "moonwalk". De nombreux jeunes chanteurs revendiquent aujourd'hui son héritage.

Mais son goût prononcé pour la compagnie des enfants, sa voix aigue, ses innombrables recours à la chirurgie esthétique et un mode de vie excentrique lui ont valu de nombreuses critiques et le sobriquet de "Wacko Jacko" ("Jackson le dingue").

Quand le "roi de la pop" était venu à Londres annoncer sa présence au 02 Arena à partir du 13 juillet, des bookmakers avaient aussitôt ouvert les paris sur la tenue du premier concert.

Des proches s'inquiétaient de la santé de la star. Néanmoins, sa mort soudaine a surpris.

"J'avais parlé à Michael il y a quelques jours et il gérait tout parfaitement bien, travaillait dur et était vraiment excité par les concerts à venir", a témoigné sur Sky News Mark Lester, parrain d'un de ses enfants.

Quincy Jones, qui a contribué aux arrangements des albums les plus vendus du chanteur, s'est dit "effondré par cette nouvelle tragique et inattendue".

"Je n'arrête pas de pleurer depuis que j'ai appris la triste nouvelle", a réagi Madonna. "J'ai toujours admiré Michael Jackson. Le monde a perdu l'un de ses géants mais sa musique durera toujours".

En France, le nouveau ministre de la Culture, Frédéric Mitterrand, a salué un musicien "génial".

"On a tous un peu de Michael Jackson en nous, c'est fascinant", a-t-il dit.



Source: Reuters via Yahoo News


Awa Diakhate






Awa Diakhate

Flashback :
< >

Mardi 23 Août 2016 - 19:45 Portail automatique Istres Provence

Mercredi 23 Novembre 2011 - 21:22 Les Français en temps de crise





Partageons sur FacebooK

Petites annonces