Sommaire
Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.

Rss
 

Europe
07/04/2009 - 13:59

Confusion sur les mises en examen à Strasbourg

Les deux personnes mises en examen et écrouées hier à Strasbourg pour "vol et dégradations par incendie" ne l'ont pas été pour l'incendie de l'ancien poste de douane du Pont de l'Europe, contrairement à ce qu'avaient laissé entendre plusieurs autorités.



Les deux jeunes hommes, un Allemand de 22 ans et un lycéen russe de 18 ans résidant en Allemagne, sont en fait poursuivis pour une tentative d'incendie sur un bâtiment des douanes situé dans une cour grillagée en contrebas du Pont de l'Europe, a-t-on appris auprès des douanes et du parquet.

Plusieurs centaines de casseurs cagoulés et masqués ont dévasté samedi les abords du Pont de l'Europe durant près d'une heure et demie sans être inquiétés, en marge d'une manifestation d'opposants au sommet de l'Otan.

Selon Michel Baron, directeur adjoint des douanes de Strasbourg, les deux jeunes gens écroués lundi ont provoqué un début d'incendie dans un local d'archives, causant "des dégâts assez sérieux" au bâtiment qui abrite la brigade de surveillance et les services de dédouanement.

Ils ont également volé des tampons, a indiqué le parquet.

Suivis par un douanier, "ils ont été interpellés dans la foulée", a précisé le substitut Bernard Belotte.

Il n'y a eu en revanche aucune interpellation concernant les incendies les plus sérieux. Outre l'ancien poste de douane, un hôtel et une pharmacie ont également été détruits par les flammes.

Des enquêtes sont en cours, selon la justice.

Lundi, six manifestants, trois Français et trois Allemands âgés de 20 à 30 ans, ont été jugés en comparution immédiate à Strasbourg et condamnés à des peines de trois à six mois de prison ferme ou avec sursis pour des ports d'arme de 6e catégorie, violence aggravée ou participation à un attroupement.

Un Allemand poursuivi pour violence aggravée et trois Français interpellés en possession de produits pouvant servir à la fabrication d'engins incendiaires ont demandé le renvoi de leur dossier et seront jugés le 5 mai.


Source: Yahoo News


Awa Diakhate






Awa Diakhate

Flashback :
< >

Mardi 23 Août 2016 - 19:45 Portail automatique Istres Provence

Mercredi 23 Novembre 2011 - 21:22 Les Français en temps de crise





Partageons sur FacebooK