Quantcast
Sommaire
Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.

pub       
pour y être
Commerces et services
23/02/2021 - 20:59

Connaître Genève


Généralités : Situé à l'extrémité sud-ouest du lac Léman (ou lac de Genève), là où le Rhône sort du lac, près de la frontière avec la France. La vieille ville est divisée par le Rhône (qui reçoit ici l'Arve par la gauche) en deux secteurs, tandis que la ville moderne, avec de larges boulevards et des parcs, s'étend le long des rives du lac. Riche et cosmopolite, selon une tradition qui remonte à l'époque des luttes religieuses les plus vives entre catholiques et protestants lorsque, constituée en ville libre, elle devint le refuge de persécutés de toute l'Europe, elle est la station favorite de personnages illustres, attirés ici par la beauté du paysage et la douceur du climat. Elle a été choisie de plus en plus souvent comme siège de conférences et d'organisations internationales, notamment la branche européenne de l'ONU, l'Organisation internationale du travail, l'Organisation mondiale de la santé, l'Union internationale des télécommunications, l'Organisation météorologique mondiale et la Croix-Rouge internationale. Centre culturel animé, elle compte de nombreuses écoles supérieures et l'une des universités les plus célèbres et les plus populaires de Suisse. L'écrivain et philosophe Jean-Jacques Rousseau (1712-1778) y est né. En allemand, Genf.



Connaître Genève

Histoire

Le site, qui a donné lieu à des découvertes remontant à l'âge de la pierre, était habité par les Gaulois allobroges et occupé par les Romains (58 av. J.-C.), qui l'ont construit comme oppidum (Genava) pour contrôler le trafic fluvial et lacustre. L'expansion du village a été stoppée par les invasions alémaniques, de sorte que Genève était encore une tête de pont fortifiée à la fin du IIIe siècle. Au Ve siècle, Genève devient la capitale du royaume de Bourgogne et un siège épiscopal, puis passe sous la domination franque et fait partie du royaume de Bourgogne après la dissolution de l'empire carolingien. À l'époque féodale, le gouvernement de la ville a longtemps été contesté entre l'évêque et les comtes de Genève : avec l'accord de 1124, l'évêque a été reconnu comme prince souverain de Genève, confirmé par l'empereur. À la fin du Moyen Âge, la ville était entourée par le domaine des comtes de Savoie. Lors des guerres de Bourgogne, elle s'est d'abord alliée à Charles le Téméraire et a donc été mise à sac par les Suisses en 1475 ; plus tard, elle s'est orientée vers des alliances avec Fribourg et Berne. Divisé en deux partis (l'un favorable à la Savoie, appelé les Mammelucs, l'autre autonomiste et enclin à soutenir les Suisses, appelé les Eidguenots), le duc de Savoie reconnaît ses droits en 1530. La Réforme protestante, introduite par Guillaume Faurel, a eu des conséquences politiques notables pour la ville, qui est passée d'une principauté épiscopale à une république indépendante. Cependant, l'instauration de la Réforme n'a pas été pacifique, car l'évêque a fait appel aux ducs de Savoie et l'adoption des édits réformateurs (1536) et le travail d'organisation ecclésiastique et constitutionnelle ultérieur de Calvin (les "Ordonnances ecclésiastiques" de 1541) ont également été rendus possibles par le soutien de Berne, qui a pris la forme des alliances de 1570 (avec la France et les villes de Berne et de Soleure) et de 1584 (avec Berne et Zurich). Ces alliances ont permis à la ville de déjouer la dernière tentative de conquête savoyarde (l'Escalade de 1602) et de faire reconnaître son indépendance par le traité de Saint-Julien (1603). Grâce à la Réforme calviniste, Genève est devenue le principal centre du protestantisme (la "Rome protestante") et un refuge pour les protestants français et italiens. Au XVIIe siècle, un régime aristocratique s'y installe, qui doit faire face à de nombreux soulèvements populaires, étouffés par l'aide militaire extérieure (en 1707 par Berne et Zurich, en 1782 par Berne, la France et la Sardaigne). En 1792, le système aristocratique est finalement renversé par les égalisateurs, qui obtiennent la convocation d'une assemblée constituante. De 1798 à 1813, la ville est annexée à la France et devient la capitale du département du Léman. La période napoléonienne s'est accompagnée d'une profonde crise économique. En 1815, la ville avec son territoire (défini par le traité de Turin en 1816) a été rattachée à la Confédération suisse en tant que 22e canton et avait une constitution fortement censurée. Le suffrage universel a été introduit en 1841. Les luttes politiques entre conservateurs et radicaux ont conduit à des conflits confessionnels en 1870, qui se sont apaisés en 1892 avec l'introduction de la proportionnalité au sein du parlement cantonal. À partir du XIXe siècle, la ville a été le lieu de conférences importantes, dont celle qui a marqué la naissance du droit international humanitaire en 1863. Siège de la Société des Nations de 1920 à 1939, il a été choisi en 1947 comme siège européen des Nations unies et de certaines de ses agences (dont l'Organisation internationale du travail et l'Organisation mondiale de la santé). Elle est devenue l'un des principaux centres de la diplomatie internationale, accueillant de nombreuses réunions et conférences au cours des décennies suivantes.
Art

La ville comprend une partie nouvelle, le long des rives du Rhône et du lac, et une partie ancienne, sur la colline, où se dresse la cathédrale Saint-Pierre, un édifice romano-gothique (XIIe-XIVe s.) érigé sur une basilique ottonienne antérieure, elle-même précédée d'un édifice paléochrétien ; en 1406, la chapelle des Maccabées est commencée et en 1752-56 B. Alfieri ajoute la façade de la cathédrale. Alfieri a ajouté la façade néoclassique. La ville compte un certain nombre d'églises gothiques datant des XIVe et XVe siècles, toutes érigées à l'emplacement de bâtiments romains, chrétiens et médiévaux plus anciens. A noter les églises Sainte-Marie-Madeleine, Saint-Germain (à partir de 1334) et Saint-Gervaise (XVe s.), dont la crypte déambulatoire du VIIIe et IXe s. est tout ce qui reste d'une chapelle palatine carolingienne. Les vestiges du palais royal des Bourguignons ont été mis au jour par des fouilles. Dans la partie haute de la ville, on trouve de nombreuses maisons de style gothique tardif (XVe - XVIe siècles) et Renaissance (XVIe - XVIIe siècles), tandis que la partie basse est dominée par des bâtiments de style français du XVIIIe siècle avec de beaux portails rococo et des cours d'honneur (Palais Mallet de J.-F. Blondel). Il existe de nombreuses églises néo-gothiques du XIXe siècle. Les bâtiments modernes comprennent le complexe de la Société des Nations (1930) et la "Maison de verre" de Le Corbusier, un exemple important d'architecture fonctionnelle (1931-32). Le Musée d'art et d'histoire possède diverses œuvres de K. Witz (dont La Pêche Miraculeuse), J.-É. Liotard, É. Vigée-Lebrun, une riche section moderne (F. Hodler, F. E. Vallotton, Gauguin, Van Gogh, R. Dufy, Chagall, G. Rouault etc.), une section d'art décoratif et une section archéologique. Un bâtiment de la fin du XIXe siècle abrite le musée de l'Ariana qui possède une collection de plus de 18 000 objets en céramique, en porcelaine et en verre. Dans la Maison du voyage, un bâtiment du XIVe siècle servant de musée, on trouve des meubles et des objets illustrant la vie quotidienne à Genève du XIVe au XIXe siècle. Le Musée Ethnographique possède environ 80 000 objets appartenant aux civilisations traditionnelles des cinq continents. Inauguré en 1994 dans les locaux d'une ancienne usine industrielle, le Mamco (Musée d'art moderne et contemporain) consacre une galerie permanente et un programme d'expositions temporaires à l'art contemporain.
Économie

Genève joue un rôle de premier plan dans les domaines commercial, financier, bancaire, administratif et politique. Elle abrite de nombreux holdings privés et organisations internationales, dont le siège du Comité international de la Croix-Rouge et le siège européen de l'ONU. La recherche, dont le CERN est un symbole, est également importante dans le paysage économique de la ville. La ville possède également un centre industriel bien développé, avec des activités dans les domaines de la mécanique, de l'ingénierie de précision (horlogerie), de l'alimentation, de la chimie, de la pharmacie, du graphisme et de l'habillement. Les nouvelles industries de la biotechnologie et des télécommunications sont nées dans la seconde moitié du XXe siècle. C'est une destination touristique et de conférence très populaire, avec d'excellentes installations hôtelières. Aéroport international de Cointrin.
Curiosités

Les célébrations de l'Escalade ont lieu en décembre pour commémorer la victoire de Genève sur l'armée française.
En savoir plus : https://geneve.news


josie bonet







Flashback :
< >

Mardi 19 Octobre 2021 - 09:10 Botox Hyperhidrose

Lundi 18 Octobre 2021 - 18:33 Injections acide hyaluronique

Monde: Toute l'Actu | France | Régions | L'Info en Temps Réel | Commerces et services | Publi-Reportages | Internet | L'Economie en temps réel et en continu | La Bourse en Direct | Faits Divers - Société | Humeurs - Rumeurs | Tribune Libre | Chroniques | Art et Culture | Histoire | Al Wihda International | Altermag | Forum laïc | Stars-Sailors-League