Sommaire
Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.

Rss
pour y être
Sénégal d'Aujourd'hui
01/07/2009 - 20:14

Conseil économique et social : les contours d’une institution

Les contours du Conseil économique et social (Ces) se dessinent lentement, deux mois après la nomination de son président, l’ancien ministre d’Etat Ousmane Masseck Ndiaye



Le Conseil économique et social renferme en son sein de fortes personnalités dont la liberté d’action et de ton ne pourra que crédibiliser davantage cette institution.

Le Conseil économique et social, qui a un rôle consultatif, est une institution chargée, entre autres, de favoriser le dialogue social et une collaboration harmonieuse entre les communautés et les différentes catégories sociales et professionnelles.

Il a connu une évolution marquée par un changement de dénomination sans que le rôle en soit de même. En effet, en 2003, à l’occasion de la première révision de la Constitution du 22 janvier 2001, par la Loi n° 2003-15 du 19 juin 2003, a été institué le Conseil de la République pour les affaires économiques et sociales (Craes). Le Conseil de la République disparaît le 23 décembre 2007, après l’adoption du Sénat. Revient alors le Conseil économique et social aujourd’hui dirigé par Ousmane Masseck Ndiaye.

Le nouveau Ces, d’un effectif de 80 membres, compte en son sein de fortes personnalités très connues pour leur liberté de ton et d’action. On peut citer entre autres, Mody Guiro de la Cnts, Ismaïla Lô (musicien), Me Moustapha Ndiaye (notaire), Elie Charles Moreau (écrivain), Lamine Niang (Chambre de commerce et d’industrie de Dakar), Mamadou Racine Sy (patronat du tourisme), Evelyne Tall, Moustapha Tall (Unacois), le Pr Christian Sina Diatta (universitaire et ancien ministre), Madior Fall (journaliste), Mademba Sock (Unsas). Il y a également et Baïdy Agne (Cnp), Ameth Amar (industriel), et Serigne Mboup (Ccbm).

Serigne Mboup, s’est fait remarquer par des actions dans le cadre de la lutte contre le chômage des jeunes (taxi-sisters, taxis bleus, tricycles...)

Avoir de telles personnalités au sein du Conseil économique et social, avec en tête un président comme Ousmane Masseck Ndiaye, qui a occupé de hautes fonctions dans l’Administration, ne peut que crédibiliser davantage l’institution.


Source: Le Soleil


Awa Diakhate







Flashback :
< >

Mardi 23 Août 2016 - 19:45 Portail automatique Istres Provence

Mercredi 23 Novembre 2011 - 21:22 Les Français en temps de crise






Partageons sur FacebooK
Petites annonces