Sommaire
Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.

Rss
pour y être
Sénégal d'Aujourd'hui
07/04/2009 - 15:21

Contre le harcèlements homosexuels «Jamra» lance un «Numéro vert»

Après l’affaire du jeune Cheikh Tijane Fall, qui avait récemment défrayé la chronique sur la Petite-Côte , voilà que la drague agressive de nos «pédés» locaux reprend pour cible les adolescents. L’opinion vient d’en avoir une nouvelle illustration, à travers la mésaventure du jeune Mouhamed Samuel Diallo. Pour lutter contre ces agressions sexuelles, l’Ong "Jamra", fondée par le défunt député Abdou Latif Guèye, a installé un "numéro vert" d’alerte.



«Encore une preuve, s’il en est besoin, que ceux qui s’activent dans l’ombre pour la légalisation des unions contre-nature ne mesurent pas le danger permanent qu’ils font courir à cette frange, la plus fragile, de notre société, c’est-à-dire la jeunesse, de plus en plus ciblée par de vieux homosexuels en mal d’affection», a déclaré le président exécutif de l’Ong "Jamra", l’imam Massamba Diop.

 «Mus par leur étrange libido, poursuit-il, il n’y aurait plus aucune entrave juridique pour faire obstacle à leur recherche effrénée de "chaire fraîche". Ils n’hésiteraient plus à se livrer, même à découvert, à leur drague malsaine, importunant les collégiens et les lycéens, de préférence issus de milieux modestes».

Selon l’imam Massamba Diop, «l’inadmissible harcèlement, dont a été victime le jeune Diallo, mérite d’être, au plus vite, éclairci par une enquête de la Brigade des Mœurs, d’autant que la victime a eu la présence d’esprit de relever le numéro d’immatriculation de la rutilante Mercedes du "pédé" harceleur».

Ainsi, "Jamra" «saisit l’occasion pour suggérer aux autorités la mise en place d’un numéro vert, auquel pourront recourir les victimes, particulièrement les jeunes, de plus en plus ciblés par des harcèlements homosexuels, ou de droit de cuissage dans le marché de l’emploi (Jamra en détient des témoignages pathétiques)».

Toujours dans son communique, "Jamra" indique que c’est ce lundi 6 avril 2009 que les neuf présumés homosexuels, «interpellés en plein ébats à Mbao», devraient être fixés sur leur sort. «Jugés en flagrant délit et condamnés, pour "actes impudiques, unions contre-nature et association de malfaiteurs", le 6 janvier dernier, ce n’est pas un hasard que le Tribunal statue, en appel, sur leur cas, en ce jour-anniversaire (le 6 avril), marquant la disparition tragique de celui qui n’avait de cesse de dénoncer cette déviance (Ndlr : Abdou Latif Diop, mort accidentellement en 2008), qui a perverti dans notre pays nombre de jeunes, de plus en plus victimes de vieux débauchés sans foi».

 Et de poursuivre : «Dont certains d’ailleurs, après avoir raté le coche, lors de la confection de la liste des bénéficiaires des traditionnelles "Grâces présidentielles du 4 avril", s’activent présentement dans les couloirs du temple de Thémis pour décrocher l’élargissement de leurs "amants", tombés à Mbao. Ce qui serait, évidemment, en ce jour symbolique du 6 avril, la meilleure manière de poignarder Latif Guèye dans sa tombe !».


Source: Rewmi


Awa Diakhate







Flashback :
< >

Mardi 23 Août 2016 - 19:45 Portail automatique Istres Provence

Mercredi 23 Novembre 2011 - 21:22 Les Français en temps de crise






Partageons sur FacebooK
Petites annonces