Sommaire
Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.
pub
INFOS DERNIERES - consultez des dépêches en temps réel: cliquez ici

Europe
11/08/2009 - 19:28

Coup d'accélérateur pour les lignes à grande vitesse

L'objectif est fixé : le réseau ferroviaire à grande vitesse devrait être doublé d'ici à 2020. Pour y parvenir, il faudra lancer 2 000 km de lignes nouvelles. A une échéance lointaine, ce sont 2 500 km qui devront être engagés.



 SSL Finals 2017 video jour 5
SSL FINALS 2017 VIDEO JOUR 5
Competição da vela com melhores atletas
Segelbootrennen mit besten Athleten
I migliori atleti velici
The best sailing athletes
Après l'adoption, le 23 juillet, de la loi de programmation du Grenelle de l'environnement, le gouvernement veut amplifier les projets d'investissements dans le ferroviaire. A la fin juillet, plusieurs décisions ont été prises pour donner le coup d'envoi ou accélérer les projets concernant la poursuite des liaisons vers la Bretagne, le Sud-Ouest, le TGV Est, l'Espagne, la Côte d'Azur ainsi que l'interconnexion en Ile-de-France. Un schéma national des nouvelles infrastructures de transport devrait être adopté d'ici à la fin de l'année.

Après celle du fret en 2003, l'ouverture à la concurrence du transport ferroviaire des voyageurs, à partir de décembre, marque la fin du monopole de la SNCF et l'arrivée de compagnies publiques ou privées. Ce changement majeur impose de moderniser le réseau et de renforcer les liaisons vers les pays voisins, notamment l'Espagne, l'Italie, l'Allemagne. Alors que les études de la ligne Lyon-Turin se poursuivent, deux extensions devraient être achevées d'ici à 2011 : entre Perpignan et Figueras (Espagne) et la première branche de la ligne Rhin-Rhône entre Dijon et Mulhouse.

Le financement de ces projets devrait être au total de 70 milliards d'euros, en grande partie assuré par Réseau ferré de France (RFF), gestionnaire du réseau. L'Etat, qui a prévu de consacrer 16 milliards d'euros à ce programme, a sollicité les régions et les collectivités locales pour un montant identique. Et par là même relancé la polémique sur la prise en charge des grands équipements (universités, transports, plan de relance...).

La LGV Bretagne-Pays de Loire. La prolongation de la ligne du TGV Atlantique est le projet le plus avancé. Pour un montant évalué à 3,4 milliards d'euros, la construction de 182 km de lignes nouvelles et 32 km de raccordements devrait permettre un gain de 37 minutes entre Paris et Rennes, en 1 h 26. La liaison vers Nantes devrait aussi être réduite de 8 minutes, soit 1 h 52, mais c'est surtout l'ensemble des autres villes de Bretagne qui sera raccordé, notamment Brest et Quimper, à 3 heures de la capitale. Pour la réalisation de cette infrastructure, RFF a lancé une procédure de partenariat public-privé (LPP) avec les groupes Bouygues, Eiffage et Vinci. Signé le 29 juillet, le protocole de financement associe RFF (40 %) ainsi que l'Etat et les collectivités locales à parts égales : le conseil régional de Bretagne avec les 4 départements bretons, les villes de Rennes et de Saint-Malo, pour 896 millions d'euros, et celui des Pays de Loire (94 millions d'euros). Avec le lancement du chantier prévu en 2010, la mise en service devrait intervenir à partir de 2014.... lire la suite de l'article sur Le Monde.fr

Source: Le Monde via Yahoo News

Awa Diakhate



Dans la même rubrique :
< >

Mardi 23 Août 2016 - 19:45 Portail automatique Istres Provence

Mercredi 23 Novembre 2011 - 21:22 Les Français en temps de crise




Sport: football
Partageons sur FacebooK

Inscription newsletter


pub


LinkedIn
Viadeo