Sommaire
Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.

Rss
 

Europe
04/06/2009 - 14:43

Coup d'envoi du scrutin des européennes

Les élections européennes ont commencé ce jeudi en Grande-Bretagne et aux Pays-Bas, deux pays où l'abstention s'annonce forte et où les populistes pourraient faire une percée, comme à l'échelle de toute l'UE lors de ce scrutin qui s'étale jusqu'à dimanche.



Les 388 millions d'électeurs appelés à élire 736 députés ne votent pas tous en même temps. Après les Néerlandais qui ont commencé à voter à 7 h 30 (heure française), et les Britanniques qui votent également pour des élections locales et dont les bureaux de vote se sont ouverts à 8 heures, ce sera le tour des Irlandais et des Tchèques, puis des Lettons, Slovaques, Maltais et Chypriotes. Dix-neuf des 27 pays de l'UE - dont l'Allemagne, la France, l'Italie, l'Espagne et la Pologne - voteront dimanche. La première estimation de la couleur politique du prochain Parlement devrait être annoncée ce jour-là vers 22 h 30 (heure française).

"Tout le monde s'attend à ce que le Parti populaire européen (conservateurs) perde un peu de voix, voire quelques sièges, mais à ce qu'il reste la première force du Parlement", estime Antonio Missiroli, analyste au European Policy Centre à Bruxelles. Car malgré la crise économique et la montée du chômage, socialistes et socio-démocrates, deuxième force actuelle, devraient enregistrer de piètres scores, peut-être même "un désastre", selon l'analyste. Beaucoup dépendra des résultats engrangés par les "antis" - les partis europhobes et eurosceptiques, situés aux extrêmes ou tout simplement marginaux - dont les listes ont poussé comme des champignons.

Le Parlement européen a recensé quelque 656 listes nationales, dont 160 listes rien qu'en France, 82 en Italie ou 33 au Royaume-Uni. Tous les analystes s'accordent à penser que les "antis" devraient faire un bon score. Aux Pays-Bas, le Parti de la liberté du populiste islamophobe Geert Wilders pourrait remporter trois sièges et 12 % des voix, selon un récent sondage. Ce qui le mettrait au coude-à-coude avec les...... lire la suite de l'article sur Lepoint.fr


Soource: Le Point via Yahoo News


Awa Diakhate






Awa Diakhate

Flashback :
< >

Mardi 23 Août 2016 - 19:45 Portail automatique Istres Provence

Mercredi 23 Novembre 2011 - 21:22 Les Français en temps de crise





Partageons sur FacebooK