Sommaire
Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.

pour y être
Sport
02/03/2009 - 09:46

Coupe Davis - Les Bleus partent optimistes

Paris- Remis de tous leurs pépins physiques, les Bleus se sont envolés pour y affronter la République tchèque au premier tour de la Coupe Davis à Ottawa. Finaliste du tournoi d'Acapulco, Gaël Monfils ne rejoindra le reste de l'équipe que lundi.



"C'est une rencontre difficile mais actuellement nos joueurs jouent bien", s'est réjoui en conférence de presse le capitaine Guy Forget en faisant part de son "impatience". "Il faut conserver nos acquis. Je pense qu'ils sont tous très inquiets. S'ils ne se posaient pas de question par rapport à ça, ça me paraîtrait anormal" , a-t-il commenté à propos du relatif manque d'expérience de son équipe.

Effectivement, parmi les trois Français les mieux classés, Simon (8e) et Monfils (10e) honoreront contre la République tchèque leur première sélection, et Tsonga (11e) n'avait avant cette rencontre été sélectionné qu'une fois. Au repos cette semaine, Tsonga et Llodra, spécialiste du double, étaient arrivés les premiers samedi matin à Roland-Garros pour le stage de préparation et ont été rejoints par Richard Gasquet (26e) et Gilles Simon, demi-finalistes à Dubaï. En revanche, "La Monf", finaliste sur la terre battue d'Acapulco, ne sera à pied d'oeuvre dans l'est de la République tchèque que lundi après-midi.

Avant de découvrir la salle, le court en intérieur et les balles, Guy Forget a apprécié la bonne santé de ses joueurs. "Je n'ai plus de soucis d'épaule et je n'ai même plus besoin de prendre d'anti-inflammatoires", a ainsi expliqué Richard Gasquet. "J'ai pu enchaîner à Marseille, a également témoigné Llodra, appelé comme remplaçant et lui aussi touché à l'épaule. Même s'il faut faire attention, cela prouve que je suis sur la bonne voie". Sans entrer dans le détail de son équipe, Forget, qui "attend encore quelques indications", est cependant revenu sur le choix de sa sélection, laissant apparaître implicitement quelques indices.

"Le fait qu'ils soient là tous ensemble, c'est un moyen de commencer à créer un ciment entre eux, a-t-il commencé. Je veux que tous aient le sentiment qu'ils sont importants. Qu'il n'y a pas de passe-droit ou de privilégié". Le capitaine a ensuite souligné que "l'hyper-sensible" Richard Gasquet, décrié l'an passé lors du match aux Etats-Unis, avait "les nerfs à fleur de peau" à l'évocation de ce souvenir. Il a en outre estimé que la préparation de Monfils (ci-contre), obligé de composer avec un décalage horaire important après avoir joué un tournoi sur terre battue au Mexique, n'était "pas idéale".

"Mais il a emmagasiné de la confiance et ça, ça n'a pas de prix" , a-t-il conclu. En simples, les Bleus devraient affronter Radek Stepanek (16e), redoutable depuis janvier, et Jan Hernych (66e). Dans ses confrontations directes, la France mène sept victoires à six, mais ne s'est plus imposée en République Tchèque depuis... 1926.


Source: Yahoo News

Awa Diakhate










Flashback :
< >

Mardi 23 Août 2016 - 19:45 Portail automatique Istres Provence

Mercredi 23 Novembre 2011 - 21:22 Les Français en temps de crise

Sport






Partageons sur FacebooK
Facebook Sylvie EditoWeb Facebook Henri EditoWeb



Mobile
Facebook
Twitter
LinkedIn