Sommaire
Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.
INFOS DERNIERES - consultez des dépêches en temps réel: cliquez ici

Amériques
17/02/2009 - 14:01

Crash: l'appareil était en pilotage automatique

New York- L'avion, qui s'est écrasé jeudi soir dans l'Etat de New York, était en pilotage automatique peu avant l'accident, en violation des recommandations des autorités fédérales de l'aviation par temps de gel, a indiqué lundi un porte-parole des enquêteurs.



Le National Transportation Safety Board (NTSB), l'organisme chargé d'enquêter sur les accidents d'avion aux Etats-Unis, "recommande que les pilotes désactivent le pilotage automatique dans des conditions de gel", a déclaré Steven Chealander, porte-parole du NTSB.

"De nombreuses compagnies aériennes ont adopté cette politique" et "interdisent à leurs pilotes de voler en mode automatique en cas de gel important", a-t-il ajouté dans un entretien.

Colgan Air, qui affrétait le Dash 8-400 du canadien Bombardier qui s'est écrasé le 12 février dans l'Etat de New York (nord-est), avait récemment suivi cette recommandation, selon les médias américains.

Or l'appareil, qui était en phase d'atterrissage sur l'aéroport de Buffalo, naviguait sur le mode de pilotage automatique peu avant l'accident, a déclaré le porte-parole du NTSB.

M. Chealander a indiqué que, 11 minutes après son décollage de l'aéroport new-yorkais de Newark, le pilote avait enclenché la fonction dégivrage de l'appareil, "un système très sophistiqué, qui marche bien" et qui a fonctionné pendant tout le vol.

Pourtant, selon l'enregistrement des voix dans le cockpit, l'équipage a évoqué un niveau "important de glace sur le parebrise et les bords des ailes", a ajouté M. Chealander.

Le NTSB "recommande de désenclencher le pilotage automatique par temps de gel et de naviguer manuellement afin d'avoir la sensation manuelle de ce qui doit être changé dans le régime de vol à cause de la glace", a dit M. Chealander.

La FAA, l'Autorité de l'aviation civile, a suivi cette recommandation mais ne l'a pas encore édictée en réglementation, selon M. Chealander.

Mais le manuel de vol de l'appareil à turbopropulseurs, le Dash 8-400, requiert que le pilote "désactive le pilotage automatique en cas de gel important", a-t-il dit, ajoutant que le NTSB n'avait cependant pas encore déterminé si les conditions météorologiques pouvaient être ainsi qualifiées le 12 février, le jour de l'accident.

Le pilote a baissé le train d'atterrissage une minute avant la fin de l'enregistrement des données de vol, ce qui a désenclenché le pilotage automatique, puis 20 secondes plus tard a baissé les volets des ailes qui servent à freiner l'appareil avant son retour au sol, a-t-il raconté.

Presque immédiatement, l'avion s'est mis à rouler et à tanguer sévèrement, a ajouté le porte-parole du NTSB. Le pilote a alors tenté de remonter le train d'atterrissage et les volets de freinage, mais trop tard pour empêcher que l'avion ne s'écrase. "26 secondes après, c'était la fin de l'enregistrement", a-t-il dit.

L'appareil de Continental Airlines s'est écrasé sur une maison de Clarence Center vers 22H20 jeudi (03H20 GMT vendredi), cinq minutes avant son atterrissage prévu. Il s'est aussitôt transformé en boule de feu, tuant ses 49 occupants et un habitant de la maison.


Source: Yahoo News

Awa Diakhate



Dans la même rubrique :
< >

Mardi 23 Août 2016 - 19:45 Portail automatique Istres Provence

Mercredi 23 Novembre 2011 - 21:22 Les Français en temps de crise




Sport: football
Partageons sur FacebooK

Inscription newsletter


pub


LinkedIn
Viadeo