Sommaire
Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.
pub
INFOS DERNIERES - consultez des dépêches en temps réel: cliquez ici

Europe
30/09/2009 - 13:23

Décès de l'ancien chef de la Securitate Nicolae Plesita

Le général Nicolae Plesita, ancien chef de la très crainte police secrète roumaine de l'époque communiste Securitate, est mort à l'âge de 80 ans, selon des informations diffusées ce mercredi.



 SSL Finals 2017 video jour 5
SSL FINALS 2017 VIDEO JOUR 5
Competição da vela com melhores atletas
Segelbootrennen mit besten Athleten
I migliori atleti velici
The best sailing athletes
Plesita avait organisé l'exil en Roumanie du terroriste Carlos et avait été jugé pour l'attentat à la bombe de Radio Free Europe. Il est mort lundi à Bucarest dans un hôpital des services de renseignements roumains, où il était traité pour plusieurs maladies, notamment le diabète, ont annoncé les agences de presse Agerpres et Mediafax, citant la famille. Radu Chirca, un responsable de la mairie de Curtea de Arges, ville natale de Plesita, a indiqué qu'il serait enterré mercredi dans la journée.

Plesita a dirigé les services de renseignements pour l'étranger de la Securitate entre 1980 et 1984. Il s'est rendu célèbre pour ses liens avec le terroriste vénézuélien Ilich Ramirez Sanchez, surnommé Carlos le chacal, qui avait été engagé par la Securitate sur les ordres de l'ancien dictateur Nicolae Ceausescu, pour éliminer les dissidents roumains réfugiés en France et placer une bombe dans les bureaux de Radio Free Europe de Munich en 1981. Neuf personnes avaient été blessées dans les locaux allemands de la radio, qui émettait vers les pays du bloc communiste.

En 1998, Plesita avait déclaré devant la justice que Ceausescu lui avait demandé de trouver une cache temporaire pour Sanchez en Roumanie après l'attentat de Munich.

Après la chute du communisme en 1989, Plesita avait été jugé par un tribunal militaire en Roumanie pour complicité dans l'attentat contre Radio Free Europe, un procès interrompu à plusieurs reprises avant qu'il ne soit relaxé.

Par la suite, Plesita a révélé des informations sur la période communistes, sans jamais exprimer de regrets pour la répression contre les dissidents roumains. Il a notamment relaté le passage à tabac de l'écrivain Paul Goma, qu'il avait tenté de faire empoisonner en 1982 alors que l'intellectuel vivait en exil en France.

Plesita a fini ses jours dans une villa de la capitale roumaine qui lui aurait été donnée par Ceausescu. L'année dernière, il avait touché une des plus grosses retraites du pays soit 6.500 lei (1.550 euros) par mois, plus de six fois la retraite moyenne.


Source: Associated Presse via Yahoo News

Awa Diakhate



Dans la même rubrique :
< >

Mardi 23 Août 2016 - 19:45 Portail automatique Istres Provence

Mercredi 23 Novembre 2011 - 21:22 Les Français en temps de crise




Sport: football
Partageons sur FacebooK

Inscription newsletter


pub


LinkedIn
Viadeo