Sommaire
Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.

Rss
 
Amériques
16/03/2009 - 13:28

Décollage de la navette Discovery pour finir l'installation électrique de l'ISS

La navette spatiale américaine Discovery s'est envolée hier soir de Floride au soleil couchant avec sept astronautes à bord dont un Japonais pour une mission visant à achever l'installation électrique de la Station spatiale internationale (ISS).



Discovery s'est arrachée de son pas de tir au Centre spatiale Kennedy près de Cap Canaveral (Floride, sud-est) comme prévu à 19H43 locales (23H49 GMT) au coucher du soleil dans un ciel parfaitement clair rendant ce lancement particulièrement spectaculaire.

"J'ai vu beaucoup de lancements mais celui-ci était visuellement le plus magnifique que j'ai vu. C'était tout simplement spectaculaire", a dit le directeur du lancement Mike Leinbach lors d'une conférence de presse après le lancement. "On pouvait encore voir l'orbiteur sept minutes avec le lancement quand il était au-dessus de la côte du New Jersey" à plus de mille kilomètres, a-t-il ajouté.

Il a aussi confirmé qu'une chauve-souris se trouvait sur le réservoir externe mais du côté opposé à la navette donc sans risque de collision. "Nous considérons cette chauve-souris comme débris inattendu et qui doit le rester ce soir quelque part", a-t-il ironisé.

Bill Gerstenmaier, responsable des opérations spatiales de la Nasa, a indiqué qu'à première vue aucun débri --morceau de glace ou de mousse isolante-- n'a été observé lors du lancement.

Discovery a effectué une ascension parfaite de 8 minutes et 34 secondes pour atteindre l'orbite à 225 km d'altitude entamant la course poursuite pour rejoindre l'ISS à laquelle doit s'amarrer mardi à 21H13 GMT.

Le report du lancement de mercredi à dimanche en raison d'une fuite d'hydrogène dans le mécanisme de remplissage du réservoir externe a réduit de 14 à 13 jours la durée du vol et force la Nasa à éliminer la quatrième sortie orbitale prévue, sans toutefois affecter les principaux objectifs de mission. Après cinq reports depuis le 12 février, cette mission, la première de l'année, permettra surtout de livrer et d'installer la quatrième et dernière double paire d'antennes solaires de la station.

L'ISS disposera ainsi de toute la puissance électrique nécessaire pour effectuer les expériences scientifiques des laboratoires européen Columbus et japonais Kibo livrés à l'ISS en 2008. La puissance électrique, qui va passer au total de 90 à 120 kilowatts, permettra aussi un doublement à six membres de l'équipage permanent de l'ISS en mai.

Discovery livrera également une pièce de rechange pour la nouvelle machine à recycler l'urine des astronautes en eau potable, qui avait été acheminée en novembre par Endeavour mais n'a jamais vraiment fonctionné.

Arrivé à bord de Discovery, l'astronaute Koichi Wakata sera le premier Japonais à faire partie d'un équipage de l'ISS. Il remplacera comme ingénieur de vol l'Américaine Sandra Magnus, dans la Station depuis novembre 2008.

L'équipage se compose du commandant de bord Lee Archambault, 48 ans, du co-pilote Tony Antonelli, 41 ans, et de cinq spécialistes de mission dont deux anciens professeurs de collège et lycée.

Neuf autres vols sont programmés jusqu'au 30 septembre 2010 --date prévue de mise en retraite des trois orbiteurs-- pour achever la construction de l'ISS, effectuer une dernière mission d'entretien du télescope Hubble et faire des expériences scientifiques. Cette dernière mission a été autorisée par le président Barack Obama.

L'ISS est un projet de 100 milliards de dollars auquel participent 16 pays.


Source: Yahoo News


Awa Diakhate






Awa Diakhate

Flashback :
< >

Mardi 23 Août 2016 - 19:45 Portail automatique Istres Provence

Mercredi 23 Novembre 2011 - 21:22 Les Français en temps de crise





Partageons sur FacebooK