Sommaire
Editoweb Magazine propose des commentaires d'actualité et de la littérature, des textes littéraires - sciences fiction, polar, littérature fantastique, ésotérisme - et des infos en temps réel.

Rss
 

Asie & Extrême Orient
09/07/2009 - 17:29

Démonstration de force de l'armée chinoise au Xinjiang

Des véhicules blindés et des camions transportant des milliers de soldats chinois ont sillonné ce jeudi les rues d'Urumqi, la capitale de la province du Xinjiang théâtre de sanglantes émeutes ethniques.



Sur leur passage, les militaires ont relayé des appels à l'unité entre les ethnies. Des tracts ont été largués par des hélicoptères survolant la ville où 156 personnes au moins ont été tuées et un millier d'autres blessées lorsque des Ouïgours, musulmans et turcophones, s'en sont pris dimanche à des Hans, l'ethnie majoritaire en Chine.

Le convoi militaire, s'étendant sur plusieurs kilomètres, a roulé pendant près d'une demi-heure dans le quartier de Saimachang, majoritairement peuplé d'Ouïgours.

Juchés sur des camions, des soldats scandaient des slogans à l'unisson tandis que les véhicules arboraient des pancartes, dont l'une prévenant: "Les séparatistes apportent la calamité au pays et à son peuple."

Plusieurs centaines de personnes se sont massées au passage de l'armée. Des Chinois Hans, qui se disent menacés depuis ce week-end, ont salué ce déploiement de force. L'expression de leurs visages tranchaient avec celle des habitants ouïgours assistant à ces mouvements de troupes.

"Cela m'effraie, et je pense que c'est voulu. Que pouvons-nous faire contre tant de soldats", dit Adila, une Ouïgoure.

Son mari, un chauffeur routier, a été emmené par la police lundi alors qu'il rentrait juste de la ville de Yili, ce qui le disculpait de toute participation aux affrontements de dimanche, ajoute-t-elle. "Il travaille pour un patron Han, mais je ne suis pas sûre que nous pourrons travailler désormais aves des Hans. Ils nous haïssent et nous avons peur d'eux", poursuit Adila.

Li Zhi, qui dirige le Parti communiste à Urumqi, a annoncé mercredi qu'il tenterait d'obtenir la peine de mort contre les émeutiers qui, a-t-il dit, ont eu recours à des "moyens cruels" et ont assassiné des habitants de la ville.

Dans la nuit de mercredi à jeudi, près du ma... Lire la suite sur LEXPRESS.fr


Source: L'Express via Yahoo News


Les revues de presse






Les revues de presse

Flashback :
< >

Mardi 23 Août 2016 - 19:45 Portail automatique Istres Provence

Mercredi 23 Novembre 2011 - 21:22 Les Français en temps de crise





Partageons sur FacebooK